Dissertation

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (464 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 3 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
IP1:
Is1
Preuve: 1
2
Is2
Preuve: 1
2

La tragédie est un classicisme qui a été le plus représenté au XVIIe. Elles sont écrites en vers et lesécrivains doivent respecter la règle des trois unités : l’unité de temps, de lieux et d’action. L’œuvre de Jean Racine, Phèdre, est une tragédie classique c’est l’histoire de Phèdre qui avoue son amour àHippolyte son beau fils, en pensant que son mari, le roi d’Athènes, Thésée est mort. Hippolyte est amoureux d’Aricie, c’est un amour interdit à la vue de son père, car Aricie est issue d’une familleennemie. Emporté par cet amour les deux décident de fuir, loin de Trézène. Cette fuite pressante cause la mort d’Hippolyte. Malgré sa mort soudaine, elle est aussi tragique. (La mort d’Hippolyte esttragique.)

En premier lieu, la mort d’Hippolyte est tragique, car c’est un événement terrible (atroce). À cet effet, la mort soudaine d’Hippolyte est un incident horrifique à cause de l’image cruellequ’elle projette. En effet, dans l’extrait suivant, Jean racine nous décrit clairement comment Hippolyte meurt :
«Traîné par les chevaux que sa main a nourris.
Il veut les rappeler, et sa voixles effraie;
Ils courent: tout son corps n'est bientôt qu'une plaie.
De nos cris douloureux la plaine retentit.» v. 1548 – 1551
Cette description de la mort d’Hippolyte est assez brutale. Il meurtpar la course folle de ses propres chevaux, il ne peut les arrêter, il paraît qu’un dieu les excitait. Cette description est aussi composée d’une métonymie : «traîné par les chevaux que sa main anourris», qui veut plutôt dire les chevaux qu’il a nourris de sa main, c’est une façon de désigner un être par un autre être ou objet qui ramène un lien. De plus cette scène est terrifiante, elle exposedes représentations dramatiques (bouleversent). Le passage suivant nous montre comment les chevaux s’excitent dangereusement :
«Un Dieu; qui d’aiguillons pressoit leur flanc poudreux.
À travers...
tracking img