Dissertation

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (919 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 8 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
L'homme est un animal politique
homme : Le plus évolué des êtres vivants, appartenant à la famille des homini­dés et à l'espèce Homo sapiens (« homme sage »). Traditionnellement défini comme «animal doué de raison », l'homme est aussi, selon Aristote, un « animal politique ». Ce serait en effet pour qu'il puisse s'entendre avec ses semblables sur le bon, l'utile et le juste que la naturel'aurait pourvu du langage.
animal : 1. Être vivant capable de se mouvoir : l'homme est un animal). 2. (Auj.) SYN. bête. 3. Théorie de l'animal-machine : théorie réduisant l'être animé à unmécanisme matériel ; pour DESCARTES, le corps humain, comme celui des bêtes, est une machine, mais l'homme possède en outre une âme au sens 5. Pour LA METTRIE, tous les animaux ne sont que des machines. 4.Animisme : toute doctrine ou religion qui attribue aux choses une âme au sens 1.
politique : 1) comme adjectif, qui a rapport aux affaires publiques, à l'État. 2) Comme nom au féminin: science ou artde diriger les affaires publiques, de gouverner un État. 3) Comme nom masculin, personne qui gouverne.

Pour Aristote, c'est l'aptitude à vivre en société qui définit la nature de l'homme. Certes,il ne s'agit pas de dire que l'être humain est seul capable de s'organiser en société. D'innombrables espèces ont aussi cette aptitude. Mais chez l'homme, cette disposition lui permet devivre encommunauté, c'est-à-dire de construire grâce à sa raison des modes d'existence lui permettant d'assouvir ses besoins mais aussi de libérer du temps pour le consacrer au savoir.
Autrement dit, la citépermet à l'homme d'échapper au besoin, qui le rapproche de l'animal, qui le maintient dans l'état de nature - fondamentalement haïssable pour un Grec, qui veut surtout assurer le passage de la nature àla culture et ne pas revenir à un stade primitif de l'évolution ; il faudra attendre Rousseau pour que la tendance s'inverse. Donc, dans la cité, selon Aristote, l'homme devient un homme au sens...
tracking img