Dissertation

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1233 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 19 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Dans « Les Ponts », Arthur Rimbaud met un terme à sa vision par cette phrase : « Un rayon blanc, tombant du haut du ciel, anéantit cette comédie. » En vous appuyant sur les textes du corpus et les poèmes que vous avez lus ou étudiés en classe, vous vous demanderez si la poésie nous éloigne du réel ou nous fait mieux percevoir la réalité.
LES CLÉS DU SUJET
Comprendre le sujet
Le sujet comporte:
– une citation dont il faut comprendre le sens allégorique ;
– une consigne qu’il faut analyser.
La citation
• Par cette dernière phrase, Rimbaud marque la fin de sa « vision » et les termes « rayon blanc » et « comédie » font penser au théâtre, domaine de l’illusion. Le rayon serait l’éclairage qui d’en « haut » illumine la scène ; cela fait, par allégorie, du poème une « illumination »,une « vision » qui a emmené le lecteur loin du réel pour l’y ramener brusquement à la fin du poème.
• Cela semble définir la poésie comme un rêve, une illusion.
La consigne
Objet d’étude : « La poésie ».
• Elle indique l’objet d’étude sur lequel porte le sujet : « la poésie ».
• Elle précise sous quel angle, dans quelle perspective vous devez parler de la poésie en explicitant :
– le mot «vision » de la phrase précédente ;
– le sens allégorique de la phrase de Rimbaud, notamment du mot « comédie », à travers les mots : « éloigne du réel » (qui va dans le sens de la phrase de Rimbaud) et « mieux percevoir la réalité » (qui est l’opposé). Il s’agit de parler des rapports entre poésie et réalité.
• La formulation « vous vous demanderez si… ou (si) » introduit une alternative et vousinvite donc à la discussion. Deux pistes vous sont données :
– la poésie est une création subjective, née de l’affectivité du poète, de ses perceptions sensorielles et de ses émotions ; elle est « vision », illusion et se détache de la réalité, créant d’autres mondes ;
– la poésie prend sa source dans le réel et nous permet de mieux le pénétrer, nous le dévoile dans son essence, éclaire notrevision du monde.
• Analysez précisément le sens des mots :
– la réalité » : le réel, le monde qui nous entoure : les objets, les phénomènes de la nature, les obligations, les habitudes imposées par la société, les activités de la vie, le poids de notre corps, son vieillissement…, ce qui existe dans l’univers ;
– « éloigner du réel » suggère l’idée d’évasion ou d’imagination ; en effet la réalités’oppose à ce qui est illusoire (le rêve), ou fictif (l’invention), ou imaginaire. Elle s’oppose aussi à ce qui est possible et à ce qui est idéal ;
– la réalité se distingue du vrai : le réel est ce qui existe en soi ; ce qui est vrai est ce qui est considéré comme juste par l’esprit humain.
• Dans la mesure où vous aurez à utiliser de nombreuses fois les mots « réel / réalité » et les mots « rêve» et « mieux percevoir », vous avez intérêt à vous constituer une « banque de données » de mots synonymes ou à construire le champ lexical de chacun d’eux. Cela permet :
– de trouver peut-être de nouvelles idées ;
– de disposer d’un « stock » de mots au moment de rédiger pour ne pas vous répéter.
– Pour « réel / réalité » : quotidien ; réel / réalité / réaliste / réalisme ; familier ; commun ;coutumier / coutume ; habitude / habituel ; concret ; matériel / matérialité ; copier / copie ; objet ; chose…
– Pour « éloigne du réel » : rêve / rêver ; fiction / fictif ; imaginaire / imaginer / imagination ; vision / visionnaire ; illusion ; onirique ; transfigurer / transfiguration ; métamorphoser / métamorphose ; merveilleux ; mythe ; nouveau / nouveauté ; couper (de) ; hermétique /hermétisme.
– Pour « mieux percevoir » : faire voir ; dévoiler ; éclairer ; traduire / traducteur ; déchiffrer / déchiffreur ; mettre à nu ; percer (les mystères de) ; pénétrer à l’intérieur de ; explorer / exploration / explorateur ; réfléchir / réflexion ; cerner ; mieux comprendre ; aiguiser (la perception).
• Reformulation de la question posée :
« Quels rapports la poésie entretient-elle avec...
tracking img