Dissertation

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1437 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 21 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Depuis toujours, la littérature française est un débat autour des grandes idées qui ont bercé chaque siècle. Les thèmes de ces grands débats d’idées sont assez variés, bien qu’ils proposent la plupart du temps une réflexion sur la condition humaine. Les auteurs devaient donc convaincre et/ou persuader leurs lecteurs. Certains écrivains, comme La Fontaine ou Florian, excellaient dans l’art de lafable, tandis que des auteurs comme Voltaire faisaient du conte l’arme la plus efficace au service du combat des Lumières. Cependant, certains de ces textes littéraires sont parfois complexes. On pourrait se demander alors si ces écrits sont un moyen efficace de convaincre et/ou de persuader. Pour cela, nous étudierons en deux parties distinctes que les textes littéraires sont un moyen efficace deconvaincre et de persuader, pour enfin dégager dans une dernière partie les limites de cette efficacité.
Les textes littéraires semblent être un moyen efficace de convaincre, en particulier grâce aux procédés qu’ils utilisent. En effet, la dissertation de Fontenelle, qui est une des formes de l’apologue, est illustrée par un récit, car «une morale nue apporte de l’ennui », comme le pensait LaFontaine. Le lecteur, parfois interpellé, prend alors du plaisir à lire une dissertation, car un récit est plus agréable à lire qu’une simple thèse. Néanmoins, le raisonnement établi dans la dissertation de la « Dent d’or » de Fontenelle est construit de la même façon qu’un raisonnement scientifique. Cela permet à l’auteur de prouver au lecteur que ses propos sont fondés, et que ce qu’il dit estjustifié. Le récit ironique sert alors d’exemple pour justifier ses arguments. Parfois, des allusions littéraires peuvent servir d’argument d’autorité, venant alors renforcer la thèse défendue ou réfutée.
Un autre genre littéraire semble très efficace pour convaincre le lecteur : le plaidoyer. Ce terme, essentiellement utilisé dans le domaine judiciaire, est déjà assez évocateur. Le lecteur sait doncque l’auteur va essayer de le convaincre, et non de le persuader. Ainsi, à travers Claude Gueux et Le Dernier jour d’un condamné, Hugo dresse un tableau réaliste des conditions dans lesquelles sont effectuées les mises à mort. A travers ces deux ouvrages, l’auteur montrera habilement les mauvaises conditions de vie et les états d’âme des condamnés, critiquant ainsi la peine de mort.
Un siècleavant la critique de la peine de mort par Hugo, Rousseau fustigeait déjà l’inégalité des hommes à travers un essai : Discours sur l'origine et les fondements de l'inégalité parmi les hommes. En effet, il décrit tout d’abord l’homme primitif dans un monde naturel, voire utopique, pour mieux dénoncer dans la seconde partie de l’ouvrage l’inégalité des hommes, engendrée par la propriété. De même, dansson Discours sur les sciences et les arts, Rousseau soutient que les sciences et les arts sont responsables de l’amollissement des hommes, avant de se fonder sur la raison pour affirmer la vanité des connaissances et l’inutilité des philosophes. L’essai, par conséquent, tient souvent ses arguments sur les connaissances et l’expérience de l’auteur. Il est efficace, car il multiplie les modes deraisonnement, l’ironie et l’éloquence.
Tous ces genres littéraires servent donc à convaincre, même si certains genres sont plus difficiles à classer. La lettre, par exemple, peut permettre à l’auteur de convaincre son destinataire mais elle peut aussi le persuader, comme dans Les Liaisons dangereuses de Laclos. C’est aussi le cas de certaines formes d’apologue.
La fable, par exemple, procure duplaisir au lecteur. C’est une œuvre qui peut aussi bien le prêter à sourire qu’à le faire éprouver de la pitié pour l’un des personnages. Le fait de toucher le lecteur peut aussi être un moyen de renforcer la thèse initiale. Par conséquent, un lecteur touché par la fable de La Fontaine « La Mort et le Bûcheron » comprendra plus aisément qu’il faut savourer l’instant présent et éviter de se...
tracking img