Dissertation

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1072 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 23 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Kiser Roger Dean
Le Bully
Je suis entré dans le restaurant Huddle House au Nouveau-Brunswick, en Géorgie et s'assit au comptoir que toutes les cabines ont été prises. J'ai pris un menu et se mit à regarder les différents éléments à essayer de décider si je voulais commander un petit déjeuner ou tout simplement aller de l'avant et le repas du midi.

"Excusez-moi, dit quelqu'un, que l'onm'a touché à l'épaule.

Je levai les yeux et se tourna vers le côté pour voir une femme plutôt jolie, debout devant moi.

"Est-ce votre nom de Roger, par hasard?" elle m'a demandé.

"Oui." J'ai répondu, en regardant un peu confus car je n'avais jamais vu cette femme avant.

"Mon nom est Barbara et mon mari est Tony, dit-elle, en montrant une table éloignée près de laporte menant à la salle de bains.

J'ai regardé dans la direction qu'elle a été pointage, mais je n'ai pas reconnu l'homme qui était assis, seul à la table.

«Je suis désolé. Je suis, ah. Je suis ah, confus. Je ne pense pas que je sais que vous les gars. Mais mon nom est Roger. Kiser Roger, lui dis-je.

"Tony Claxton. Tony de Landon High School de Jacksonville, en Floride? ellem'a demandé.

«Je suis vraiment désolé. Ce nom ne sonne pas une cloche." Je l'ai dit.

Elle se tourna et retourna à sa table et s'assit. Elle et son mari a immédiatement commencé à parler et de temps en temps je la voyais tourner autour de son siège et regarder directement sur moi.

J'ai finalement décidé de commander un petit déjeuner et une tasse de café décaféiné. Je suisresté là sans cesse me creuser la cervelle pour se rappeler qui était ce gars Tony.

«Je dois le connaître,« je pensais à moi-même. "Il me reconnaît, pour une raison." J'ai pris mon café et une gorgée. Tout d'un coup il est venu à moi comme un éclair.

< 2 >
"Tony. TONY le taureau." J'ai marmonné, comme je l'ai moi-même pivoté sur mon tabouret et faire face dans sa direction."Le tyran de mon cours de géographie septième année,« je pensais.

Combien de fois ce gars désolé s'était moqué de mes grandes oreilles devant les filles de ma classe? Combien de fois cette regrette son-of-a-gun a ri de moi parce que je n'avais pas de parents et a dû vivre dans un orphelinat? Combien de fois ce grand tyran m'a claqué contre les casiers dans le couloir juste à se faireressembler à un grand homme pour tous les autres élèves?

Il leva la main et me faisait signe. J'ai souri, retourné la vague et se retourna vers et commença à manger mon petit déjeuner.

«Jésus. Il est si mince maintenant. Pas le gars burley grande que je me souviens de l'arrière en 1957," j'ai pensé à moi-même.

Tout d'un coup j'ai entendu le bruit de la vaisselle de rupturedonc je tourné autour pour voir ce qui s'était passé. Tony a accidentellement frappé plusieurs plaques les frapper sur la table alors qu'il tentait d'entrer dans son fauteuil roulant, qui avait été stationné dans le couloir salle de bain pendant qu'ils mangeaient. La serveuse a couru et a commencé à ramasser les pots cassés et j'ai écouté que Tony et son épouse a tenté de présenter des excuses.Comme Tony laminés par moi, poussé par sa femme, j'ai regardé et j'ai souri.

"Roger" dit-il, comme il hocha la tête en avant.

"Tony" Je lui ai répondu, comme je l'ai hoché la tête, en retour.

J'ai regardé comme ils sortaient de la porte et fait lentement leur chemin vers une grande camionnette qui avait un chargeur de fauteuil roulant situé dans la porte latérale duvéhicule.

Je me suis assis et j'ai vu que son épouse a tenté, à plusieurs reprises, pour obtenir la rampe pour descendre. Mais il ne fonctionnerait pas. Enfin je me levai, payé pour mon repas, et j'ai marché jusqu'à la camionnette.

< 3 >
"Quel est le problème?" Demandai-je.

"Darn chose bâtons de temps en temps", a déclaré Tony. "Pourriez-vous m'aider à le faire dans le...
tracking img