Dissertation

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 11 (2642 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 2 mars 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Exemples de Poètes :
Un grand nombre de poète du 18ième siècle : Lamartine, Verlaine, Baudelaire, Arthur Rimbaud, Victor Hugo….
Les poètes de la Pléiade
La fontaine
La poésie est-elle le fait des êtres rêveurs et mélancoliques ?
Définitions des termes du sujet
Poètes : Ecrivain spécialisé dans le genre littéraire de la poésie
Rêveurs : imaginaire, fictif, qui sort du réel, sedétache de la réalité.
Mélancolique : Sentiment d’amertume ou de joie au souvenir d’un évènement marquant de son passé.
Mélancolie : Etat d’abattement, de « vague à l’âme, d’inquiétude et de tristesse rêveuse mis à l’honneur par les poète romantiques.
Nerval parle ainsi du soleil noir de la mélancolie
La Fontaine chantait déjà le sombre plaisir d’un cœur mélancolique.
Rêverie : Larêverie est souvent à l’origine de la création littéraire.
XVIIème siècle
Marot :
L’humour en Poésie
*Sans renier l’héritage des poètes du Moyen age* qui lui font jouer sur les mots, les *ises* en équivoques, les ballades. Marot a su faire de la poésie l’occasion d’une expression personnelle.
Amateur des formes brèves, jouant des mots de tous les jours, il fait de chaque incident desa vie le prétexte d’écrire un poème. Chaque poème devient ainsi une action où il se montre à la fois inquiet et désinvolte.
Du Bellay
Du Bellay et le registre élégiaque
Dans ses recueils les plus personnels, Les Antiquités et Les regrets, Du Bellay renonce à l’ambigüité de sa jeunesse. Loin de chercher l’esprit de l’univers, la poésie devient ce journal ou le poète inscrit sestourments les plus secrets. L’existence est saisie dans la douleur de l’exil, dans la déception du présent. Avec les mots les plus simples, les rimes les moins recherchés, chaque sonnet suggère parfois dans un sonnet dans un sourire, l’acuité de cette peine qui fait battre le cœur de sa Poésie.
Nostalgie du pays perdu, appel lancinant du bonheur, souvenir des triomphes disparus.
Ronsard
Registrepolémique
Dans les discours, Ronsard profondément attaché au catholicisme et à la monarchie s’élève contre les protestants qui menacent la paix du royaume.
La puissance de la poésie
« Le style prosaïque est l’ennemi de la splendeur des vers ». Le poète s’empare de tous les moments de l’existence pour en faire ressortir le caractère sacré. Il n’y a pas de véritable inspiration sans cetenthousiasme ou la parole humaine, par le jeu des rythmes, des images, des sonorités, des mythes devient musique.
Malherbe
Souci de l’utilisation correcte de la langue française. Il condamne les images recherchées, le symbolisme complexe, les recherches lexicales.
*La poésie s’adresse au gens de la cour d’où la nécessité de l’usage courant de la langue. réglé* par une versificationrigoureuse.
Arrangeur de syllabe.
XVIIième siècle
Théophile de Viau
Ne soucie nullement des poètes antiques/contemporains. Veut écrire librement.
Dans la solitude, loin des autres mais proche de la nature.
Voiture
XIXème siècle
Lamartine :
Auteur des Méditations Poétiques (Œuvre qui marque le début du mouvement romantique).
Dans le lac, Lamartine évoque la puissance dutemps qui passe («O Temps suspends ton vol») et la nostalgie du souvenir en évoquant une ancienne liaison amoureuse (Un soir t’en souvient-il nous voguions en silence).
Nerval :
Surnommé le « jeune homme », Nerval apparait toute sa vie comme un être mélancolique, hantés par le souvenir de son Valois et des siècles passés. Son monde se partage entre le monde des chimères et des réalités, entrel’amour réer et l’amour rêvée.
Adrienne, Aurélia et Sylvie représentent à la fois des personnages réels et mythologiques comme Isis qui suscite la rêverie du poète.
Dans la même perspective, Nerval associe les paysages de l’Italie et de l’Orient aux paysages imaginaires qui habitent son œuvre.
La poésie s’affichera plus capable pour sa poésie formelle, et les innovations techniques...
tracking img