Dissertation

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 12 (2966 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 27 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Sujet: Les institutions sous la III ème et la IV ème république:

Au milieu du XIX ème siècle, après la grande césure historique de la Révolution française en 1789, la France n'a toujours pas trouvé un régime politique stable et durable.En effet, après la chute de Napoléon sous le Second Empire (après le désastre de Sedan), un Régime politique va se mettre en place : la III ème République.Celle-ci s'étendant du 4 Septembre 1870 au 10 Juillet 1940 connaîtra des débuts fragiles mais parviendra rapidement à s'imposer grâce à la publication de nouvelles réformes.

La III ème république est le régime le plus durable en France.
Une république est une forme de gouvernement qui n'est pas héréditaire, dans laquelle les gouvernants ont (ou prétendent avoir) un mandat du peuple, vial'élection, ou d'une partie de celui-ci.
Le terme de république s'oppose donc à ceux de royauté ou d'empire.
Elle devra donc faire face à de graves crises telles que l'affaire Dreyfus ou encore l'affaire de Panama.

Bien qu'elle soit la troisième du nom, cette République est la première à avoir fondé en France une véritable culture Républicaine et elle fut la période d'apogée de l'Empire colonialfrançais.
En effet ce régime a cédé sa place à une nouvelle république: la IV ème république.
Celle ci s'étend d'octobre 1946 à octobre 1958.
Elle aussi nait dans un climat difficile puisqu'elle prend naissance à la suite de la libération de l'occupation Allemande et à la fin du régime de Vichy.
Cette nouvelle république nécessite une instauration de nouvelles institutions, telle est la penséede Gaulle.
Cependant ces institutions posent un problème de représentativité et de légitimité du pouvoir.
La notion d' institution désigne l'ensemble des structures politiques résultant du régime politique et mis en place par la Constitution, les lois, les règlements et les coutumes.
Ainsi pour quelles raisons la III ème république n'a-t-elle pas satisfait les Français du XIX ème et du XX èmesiècle ?
Qu'est ce que la IV ème république a t elle apporté de plus?

Les institutions de la III ème république présentent une dérive d'une monarchie parlementaire vers un système parlementaire.Or, c'est seulement durant la IV ème république qu'est établi un véritable système parlementaire.Ainsi, des différences et des ressemblances s'établissent entre ces 2 républiques.

I) Lesinstitutions de la III ème république dérivent d'une monarchie parlementaire vers un système parlementaire:

Les pouvoirs du Chef de l'État et le gouvernement s'exécutent sous la monarchie parlementaire. Le parlement également.
Cette monarchie parlementaire présente des failles, elle évolue donc vers un système parlementaire.

A/ Le Chef de l'État et le Gouvernement sous la monarchie parlementaire:
Unemonarchie est un gouvernement d'un État par un seul.
C'est un régime dans lequel le chef de l'état est un monarque, basé sur la transmission héréditaire du pouvoir suprême, alors qu'à l'inverse la République exclut l'hérédité.
Une monarchie parlementaire, aussi nommée monarchie constitutionnelle est donc une monarchie où les pouvoirs du monarque sont établit et limités par une constitution.
LeChef de l'État bénéficie donc de tous les avantages réservés à un monarque.Le Chef de l'État est le Président de la République, élu pour 7 ans par le Sénat et la Chambre des députés réunis en Assemblée nationale à Versailles.
Le Président est irresponsable politiquement et nomme les ministres.
Le Président et les ministres composent le Conseil des ministres. Il a les compétences de nommer auxemplois civils et militaires et de disposer de la force armée.
Il est responsable des affaires extérieures, négocie et ratifie les traités.
Le Président dispose avec les parlementaires du Sénat et de la Chambre des députés, de l'initiative des lois. Il détient le pouvoir réglementaire d'application.
Le Président convoque les assemblées et peut dissoudre la Chambre des députés, sur avis...
tracking img