Dissertation

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (549 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 4 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Devoir de philosophie

Sujet : P.68
Les exigences du dialogue, Platon, Gorgias

Questions :

1 ) L’ironie socratique consiste, pour le philosophe, à feindre l’ignorance afind’exposer la faiblesse de la position d’une autre personne et lui en faire
prendre conscience. Le mot grec eironeia s’appliquait en particulier
à la litote comme forme de dissimulation. Une telle ironiesurvenait
particulièrement dans l’ignorance assumée adoptée par Socrate, comme
méthode de dialectique : « l’ironie socratique ». Cette ironie particulière
implique un aveu de l’ignorance, quitravestit une attitude sceptique et
désengagée, vis-à-vis de certains dogmes ou opinions communes qui
manquent d’un fondement dans la raison ou dans la logique. La suite de
questions « innocentes» de Socrate révèle point par point la vanité ou
l’illogisme de la proposition, en ébranlant les postulats de son interlocuteur,
et en remettant en cause ses hypothèses initiales.
L’ironiesocratique est avant tout utile pour initier l’interlocuteur au monde
de la philosophie. En effet, l’ironie apporte à la philosophie puisqu’elle tend
vers la même finalité, soit l’étonnement qui guidela voie au questionnement;
et s’adresse au même public, c’est-à-dire l’Homme qui est prêt à faire l’effort
intellectuel requis pour saisir le message raisonné qui lui est prodigué. LorsqueSocrate s’adresse à Hippias en le questionnant sur un sujet aussi général que le
beau, en prétendant qu’il ne peut produire personnellement une réponse à son
questionnement, il fait appel à laconnaissance naïve du sophiste. De fait, tout
questionnement philosophique doit se baser sur un savoir instinctif qui suscite
l’interrogation et pousse celui qui se questionne à réfléchir plus intensémentà
son sujet dans le but d’aboutir à une connaissance qui se rapproche le plus
possible de la vérité
En effet dans le texte nous pouvons voir que Socrate utilise cette ironie plusieurs fois...
tracking img