Dissertation

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 11 (2749 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 27 mars 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Autrui
Nous sommes au milieu des autres. Mais les autres, ce sont aussi bien mes proches, mes amis, mes voisins que l’inconnu, l’étranger. Le rapport à autrui est à la fois un rapport de familiarité et d’étrangeté. L’autre est différent, mais c’est aussi, comme on dit, mon alter ego, c’est-à-dire un autre moi-même. Comment puis-je me reconnaître en autrui et comment l’autre peut-il sereconnaître en moi ? Comment pouvons-nous partager en commun l’expérience du même monde, alors que nos subjectivités sont éloignées l’une de l’autre ?
Nous ne sommes rien non plus sans les autres : je ne suis que par le nom qu’autrui me donne, voire je n’existe que par le regard qu’autrui pose sur moi. Je peux aussi être prisonnier du jugement qu’autrui a de moi, et c’est en ce sens que Sartre disait que“l’Enfer, c’est les autres“: le jugement des autres nous jette en enfer. Mais la différence entre autrui et moi-même est aussi la condition d’une découverte d’autrui, d’une libération hors de moi-même, de mes préjugés. Le racisme (l’ethnocentrisme) consiste précisément ? être prisonnier soi-même de l’image qu’on a de l’autre.
Sommaire
Sartre: « Autrui est le médiateur indispensable entre moi etmoi-même. »
Rousseau: « Le Sauvage vit en lui-même, l’homme sociable toujours hors de lui ne sait vivre que dans l’opinion des autres. »
Lévi-Strauss: « Est barbare celui qui croit à la barbarie. »
Kant: « Quelles seraient l’ampleur et la justesse de nos pensées, si nous ne pensions pas en quelque sorte en communauté avec d’autres à qui nous communiquerions nos pensées et qui nouscommuniqueraient les leurs. »

Sartre,
« Autrui est le médiateur indispensable entre moi et moi-même. »
Nous sommes des êtres conscients. Dès lors nous nous regardons agir, nous nous jugeons. Nous pourrions penser spontanément que cette conscience de soi ne concerne pas autrui, ou qu’elle se fait en son absence, loin de son regard. Il n’en est rien. La relation de soi à soi-même passe par l’autre :l’autre est un médiateur entre moi et moi-même. Car la relation qu’on a de soi à soi s’inscrit dans une relation avec autrui.
Autrui est la condition, non seulement de mon existence, mais aussi de la connaissance que j’ai de moi. Pour obtenir une vérité quelconque sur moi, il faut que je passe par l’autre, dit encore Sartre. Je me juge jaloux, méchant, spirituel, je me considère comme un bon professeur,un bon père, etc., dans la mesure même où autrui me juge tel. Le regard que nous portons sur nous-mêmes passe par le regard qu’autrui porte sur nous-mêmes : en ce sens autrui est une médiation entre moi et moi-même. Sartre donne un exemple fameux dans l’Etre et le Néant qui est très éclairant : je suis seul et je fais quelque chose de plus ou moins répréhensible; or, soudain, je m’aperçois que jesuis vu par autrui, je suis surpris par le regard de l’autre, et, alors, j’ai honte. C’est le regard d’autrui sur moi-même qui fait que j’ai honte de moi-même : je suis tel que me voit autrui: j’ai honte de moi tel que j’apparais à autrui.
Ce qu’il est important de comprendre, c’est qu’il est illusoire de croire que je peux détacher le regard qu’autrui pose sur moi de celui que j’ai surmoi-même, comme si le premier était faux, et le second seul vrai. Non, le regard que je porte sur moi-même est constitué par le regard qu’autrui a sur moi. Lorsque j’ai honte, il n’est pas vrai que j’ai honte seulement par rapport à autrui, mais non par rapport à moi-même : j’ai bien honte de moi, tel que je suis vu par autrui. Je suis traversé, imprégné par le regard d’autrui. L’autre est un médiateurindispensable entre moi-même et moi-même, et non un médiateur superflu, dont je pourrais me passer. Je construis aussi ma vie, mon identité en fonction du jugement d’autrui. Certes, je n’en suis pas nécessairement prisonnier, et la liberté suppose au contraire que je sache avoir quelque distance par rapport aux jugements d’autrui qui peuvent parfois être simplificateurs (m’enfermant dans des...
tracking img