Dissertation

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1239 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 26 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
La pièce Phèdre, rendue populaire aujourd'hui surtout grâce au célèbre dramaturge Racine, héritage du théâtre antique puisque reprenant le mythe grec de Phèdre, est l'une des tragédies les plus connues de la littérature. En effet, les auteurs grecs Sophocle et Euripide auraient écrit des pièces à propos de Phèdre, mais certaines sont perdues; et Sénèque, auteur latin, une également. Comment lapièce de Phèdre a-t-elle été interprétée à travers les différentes époques et mouvements littéraires ? Pour répondre à cette question, nous nous rappelerons tout d'abord le mythe de Phèdre, avant de nous interesser à l'oeuvre d'Euripide, puis à celle de Sénèque, et enfin celle de Racine.

I.Le mythe grec de Phèdre

Phèdre est la fille de Minos, roi de Crète, et de sa femme Pasiphaé. Elle estdonnée en mariage par son frère Deucalion à Thésée, héros qui a auparavant, après avoir vaincu le Minotaure, séduit puis abandonné Ariane, la soeur de Phèdre sur l’île de Naxos. De l’union de Thésée et de Phèdre naissent deux fils. Thésée a également de son côté un fils, Hippolyte, né de son union précédente avec la reine des Amazones Antiope.
Hippolyte devenu adulte, Phèdre devient l’instrumentd’une vengeance d’Aphrodite, la déesse de l’Amour fait naître chez Phèdre une folle passion pour son beau-fils. Ne pouvant lutter contre l’amour qui la consume, elle profite d’une absence de Thésée, pour faire part de ses sentiments à Hippolyte. Celui-ci, qui fait preuve dans son existence d’une exemplaire chasteté, repousse ses avances. Mais, craignant qu’il ne la dénonce auprès de Thésée, Phèdreprend les devants en accusant le jeune homme d’avoir voulu la violenter. Elle déchaîne ainsi la colère de son époux, qui chasse Hippolyte du royaume et demande à Poséidon de lui infliger un châtiment à la mesure de sa faute. Le dieu marin fait alors surgir des flots, au passage du char d’Hippolyte, un monstre terrifiant ; les chevaux prennent peur et le jeune homme fait une chute mortelle. Apprenantla nouvelle, Phèdre, désespérée, met fin à ses jours en se pendant.
Les nom d'Hippolyte est révélateur puisque « Ἱππόλυτος» en grec signifie «celui qui dompte les chevaux», alors qu'il mourra justement écrasé par son char; la tragédie se retrouve jusqu'aux noms des personnages.

II.La représentation grecque

Sophocle aurait composé une pièce sur Phèdre mais elle est aujourd'hui perdue.Euripide est l'auteur de deux pièces mettant en scène Phèdre. La première fait représenter à Athènes un Hippolyte voilé, Ἱππόλυτος καλυπτόμενος en grec, dans laquelle Phèdre avouait seule son amour à Hippolyte, et Thésée ne revenait pas de consulter l’oracle de Delphès, mais des Enfers où il avait accompagné Pirithoüs. Cette version première n'est pas parvenu jusqu'à nous.
La seconde, Ἱππόλυτοςστεφανοφόρος (prononcez «Hippólytos stephanophóros»), Hippolyte courounné en grec, Hippolyte est le personnage principal.

Elle se constitue de 20 scènes, en vers :
Scène 01 - vers 1 à 57 - Aphrodite planifie sa vengeance.
Scène 02 - vers 58 à 87 - Hippolyte célèbre Artémis.
Scène 03 - vers 88 à 120 - Hippolyte se moque d'Aphrodite.
Scène 04 - vers 121 à 175 - Phèdre semble malade, sa servantesouhaite savoir pourquoi.
Scène 05 - vers 176 à 266 - Phèdre est en proie à la démence.
Scène 06 - vers 267 à 525 - Phèdre avoue que s'est son amour pour Hippolyte qui la consume. Elle ne veut le subir et souhaites mourir. Sa servante la persuade de le vivre.
Scène 07 - vers 526 à 564 - Prière à Éros.
Scène 08 - vers 565 à 600 - Phèdre apprend que sa servante a révélé à Hippolyte l'amour queconcevait pour lui sa maîtresse.
Scène 09 - vers 601 à 668 - Hippolyte s'emporte contre l'impudente Phèdre et exprime sa haine des femmes.
Scène 10 - vers 669 à 731 - Phèdre décide de mourir.
Scène 11 - vers 732 à 775 - Phèdre déplore sa destinée.
Scène 12 - vers 776 à 789 - Phèdre se suicide.
Scène 13 - vers 790 à 901 - Par des tablettes, Phèdre accuse Hippolyte de l'avoir violée. Au nom...
tracking img