Dissertation

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1156 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 1 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
I. La vie des soldats français pendant la Première Guerre Mondiale
A. Une guerre longue amenant des conditions de vies difficiles
1) Une guerre longue
2) Des conditions de vies difficiles
B. Les conséquences de la guerre sur le soldat
1) Le traumatisme de la guerre
2) Deux mondes différents

Introduction : Lorsque la guerre est déclenchée le 4 Aout 1914, les français nes’attendent pas à ce qu’elle dure longtemps. L’optimisme est de vigueur, et les français sont contents de pouvoir enfin prendre la revanche de 1870. Les soldats envoyés sur le front sont acclamés et pensent qu’ils seront de retour avant Noël 1914. La guerre dure 4 ans, et fait des millions de morts et de blessés. Pendant ces 4 ans de guerre, les soldats connaissent des conditions de viedifficiles, et ne sortirons pas indemnes de cette guerre. La guerre de mouvement s’arrête en 1915, et les fronts se stabilisent. Les soldats « s’enterrent » petit à petit, pour finalement arrivés à se faire front dans des tranchées. La guerre n’est pas que subis par les soldats. L’économie et la politique sont influencées par la guerre et touche directement et indirectement les civils et leur vie àl’arrière.

A. 1) Une guerre longue

En premier lieu, nous allons voir en quoi cette guerre à été longue et difficile, et pourquoi cela à influencé sur les conditions de vies des soldats français.
La Première Guerre Mondiale fut longue et difficile pour les soldats français. En effet, ils pensent que cette guerre ne va durer que quelques semaines, et sont mêmes contents d’aller à la guerre.L’engouement nationale et les acclamations des civiles pendant la mobilisation renforce cette idée. Les soldats français partent la fleure au fusil. La guerre de mouvement dure jusqu’en 1915, et les fronts se stabilisent. Les soldats commencent alors à « s’enterrés » petit à petit dans des tranchées. Le conflit s’installe alors dans une guerre de position. Une guerre courte n’est plus envisageable,notamment à cause des tranchées qui empêchent toute percée. Les soldats se rendent comptent très vite que la guerre ne durera pas seulement quelques semaines, et qu’ils vont vivre dans les tranchées pour au moins plusieurs mois. Ils passent 15 jours aux fronts, puis n’ont que 8 jours de permission. C’est un roulement imposé par l’Etat Major. Ainsi, ces cette guerre de position qui va contraindre lessoldats à vivre dans des tranchées, et donc à supportés des conditions de vies rudes.
2)Des conditions de vie très difficiles
En effet, les soldats connaissent des conditions de vies très rudes dans les tranchées. Les conditions d’hygiènes sont déplorables et favorisent la prolifération de la vermine (rats, poux). Mais les soldats font aussi faces à de gros problèmes de ravitaillement, ceuxqui fait qu’ils ne mangent qu’une seule fois par jours, et le plus souvent le repas arrive froid. Ils n’ont pas le temps de se rasés, c’est ainsi qu’on les nommera les « poilus ». De plus, les corvées quotidiennes ainsi que le climat rude s’accumulent à tous ces problèmes que connaissent les soldats. Tout ceci influe sur le moral des soldats, qui commence à être lassé et épuisé de devoir subir cesconditions de vies, imposées par la guerre. Les armes chimiques terrifient les soldats français, et ajoutés à ça, les bombardements d’artillerie quotidiens affectent énormément le moral de ces derniers. Malgré cela, ils essaient de faire passer le temps en jouant aux cartes ou en écrivant des lettres à leur famille. Le courrier qu’ils reçoivent leur apporte un maigre réconfort, et les roulementsimposés par l’Etat Major ne leur laisse que peu de repos, et ne sont souvent pas respectés, c’est-à-dire que les permissions qui étaient convenus au départ (15 jours au front et 8 jours de permission) ne sont pas que rarement accordés aux soldats, ce qui provoque des mutineries en 1917. Les conditions de vie des soldats français sont donc très rudes, et affectent énormément leur moral. Mais...
tracking img