Dissertation

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (320 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 4 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
SEQUENCE 2 : L’ESSAI LITTERAIRE. |
Etude d’un groupement de textes.
Objet d’étude, perspectives et orientations principales. | Objet d’étude : l’argumentation : convaincre, persuader,délibérer.Perspective dominante : étude de l’argumentation et des effets sur les destinataires.Perspectives complémentaires : connaissance des genres et registres ; réflexion sur l’intertextualité et lasingularité des textes ; histoire littéraire et culturelle.Objectif : Réfléchir aux modalités de l’argumentation directe à travers l’étude d’un genre : l’essai.Problématique : Comment le genre de l’essai, parsa volonté de liberté formelle, s’adapte-t-il aussi bien à la méditation sur l’expérience personnelle qu’à des réflexions plus générales, en passant par des démonstrations solidement argumentées ? |Lectures analytiques. | I. Montaigne, « Une vie basse et sans lustres », Essais, 1570-1592, III, « Du repentir » II. Montaigne « De l’amitié », Essais, 1570-1592, III. Camus, « Dans larévolte, l’homme se dépasse en autrui », L’Homme révolté, 1951. |
Etudes d’ensemble, lectures cursives et documents complémentaires | I. Qu’est-ce que l’essai littéraire ? Montaigne et l’Humanisme.Tentative de définition du genre. Glaudes et Louette, Approche lexicologique, « L’essai selon Montaigne », Lire l’essai littéraire. II. L’essai : un témoignage personnel. L’essai permet à l’hommede réfléchir sur lui-même à partir de sa propre vie. (Barthes « l’essai : un livre récessif (qui recule et qui prend du recul) »)Montaigne, « Je me vis tout sanglant », II, 6, Essais, 1588.Bachelard« Je suis né dans un pays de ruisseaux et de rivières », L’Eau et les rêves, 1942. III. L’essai : un discours logique.Etude des procédés de propres à l’argumentation directe. IV. L’essai : uneréflexion sur la place de l’homme dans le monde .Comment le genre se fait-il « passerelle » entre la réflexion individuelle et la réflexion collective ?Camus, « Le mythe de Sisyphe », Le Mythe de...
tracking img