Dissertation

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (401 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 5 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
« Trois c’est une foule » est un article paru dans le magazine économique The Economist le 13 février 2010. Le journaliste nous apporte ici son point de vue à propos de la troisième société mondialeinformatique allemande du nom de SAP que le PDG Léo Apotheker vient de quitter brusquement.
En premier lieu on nous parle de la succession de Léo Apotheker à son prédécesseur en Mai mais celui-ci nerestera pas longtemps puisque la firme annonce son départ le 7 février suivant suite à de nombreux échecs dont le licenciement de 4 000 employés. La plus grosse erreur semble être le fait que SAP atenté de mettre un logiciel en ligne le « Business ByDesign » qui s’est révélé être un désastre. La firme a alors décidé d’augmenter les frais de maintenance que les clients devaient payés pour lesmises à jour et supports de produits déjà achetés.
Ce n’est qu’en janvier après huit mois de plaintes que SAP décide enfin de stopper les frais. Il n’en fallu bien évidemment pas plus pour que lamoitié des employés n’ai plus confiance dans leur direction. Cependant l’écrivain nous laisse apparaître que Mr Apotheker ne serait pas le seul en cause des échecs de SAP mais que Hasso Plattner, le plusvieux membre de la firme et président du conseil d’administration, serait également mêlé à tous les problèmes de SAP ainsi qu’aux changements excessifs de manager.
En effet après le départ de MrApotheker, pour redorer l’image de la société, sont nommés deux autres membres pour lui succéder en tant que PDG, Bill McDermott, directeur des ventes et Jim Hagemann responsable de développement desproduits. Le premier deviendrait l’image de SAP pour le monde extérieur et le second en charge des affaires internes.
Mais Mr Plattner, bien décidé à jouer un rôle important sans avoir à en subir lesconséquences, nomme des dirigeants en se contentant de prendre des décisions au sein du conseil pour en rejeter par la suite toute la responsabilité sur le (les) PDG visible du monde extérieur.
Nous...
tracking img