Dissertation

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (494 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 11 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Le dialogue du Chapon et de la poularde

1) Utilité du dialogue
A) La distribution des fonctions dans le dialogue
• Il s’agit d’une parodie entre maitre et disciple : la poularde ignarde et lechapon informateur.
• Modalités phrastiques :
- La poularde : modalités exclamatives et interrogatives
- Chapon : affirmation d’où découlent les différents tons (effroi et incrédulité contre leraisonnement posé).
• Poularde entame le dialogue par une interrogation puis enchaine avec une exclamation, qui montre son indignation.
• (l.2) « prétendre » montre un détachement de la part du chapon.• Chaque indignation de la poularde marque une nouvelle interrogation ou scandale (émotion).
• Le chapon répond toujours de manière posée et très structurée contrairement à la poularde.

B) Ladifférence entre les animaux et les hommes
• Dialogue : identifier la différence entre les hommes et les animaux.
• C’est à partir de l’animal que les hommes sont définis et non l’inverse. ( « l.20ces ont des animaux », « l.20 : ils sont bipèdes comme nous »prop subordonnée hyperboliques : qui sont fort au dessous de nous »)
• Animalisation de l’homme ( l.26 : cette espèce »)
• Insulte deshommes (« l.12 : coquin » « l.13 scélérat » « l.3 monstre »
• Champ lexical de la violence : « l.17 dévorant » « l.23 crever les deux yeux » « l.23 arracher » « l.7font rôtir, coupent ».
• Lesgallinacés apparaissent civilisés par leur niveau de langue contrairement aux hommes qui semblent mauvais par essence. « détestable engeance »

2) Eléments servant à la visée du texte
A) La présentationindirecte
• Le but de Voltaire est de convaincre de manière indirecte les lecteurs grâce à un dialogue
• Les rôles entre les hommes et les animaux sont inversés.
- Les termes utilisés par le chapon etla poularde pour parler des hommes sont des termes qualitatifs que les hommes utiliseraient pour parler de comportement bestial voir barbare (« l.5 nous font avaler une pâtée » « nous crèvent les...
tracking img