Dissertation

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 13 (3121 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 20 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
[pic]

Présentation de l’enseigne de RFM.

Historique :

Crée en juin 1981 par Patrick Meyer et Jean-Louis Croquet (ancien directeur de Radio 7), RFM commence à émettre ses programmes le 12 juillet 1981. Entourés de Jaques Roques pour la technique et de Jean Martinelli pour les programmes (tout deux issus de radio 7), RFM se veut résolument professionnelle et commerciale des sa création(catégorie D : radio thématique à vocation nationale.).

Les premiers studios d’RFM sont installés dans le Centre commercial de Vélisy 2. L’antenne est placée sur le toit du magasin, le site est choisi pour sa situation favorable, en hauteur, qui permet de couvrir toute la région parisienne. RFM se démarque des autres radios libres parisiennes par son professionnalisme, mais également par saprogrammation Rock, ainsi que son format « music & news » inspiré des radios américaines. Sa couverture importante, un bon son et sa programmation orientée rock alors inédite sur les ondes françaises font la réussite d’RFM et sa réputation.

Le sigle RFM veut simplement dire "Radio FM", ses créateurs voulant un nom acronyme, également inspiré des radios américaines.

En 1982, avec l’arrivé aupouvoir de François Mitterrand, les radios libres sont légalisées. Néanmoins, la diffusion de publicité n’est pas admise, car reste au monopole des radios d’Etat, de plus les normes d’émission restent sous contrôle. En diffusant des publicités et en dépassant la puissance d’émission tolérée, RFM se retrouve hors la loi et voit sa fréquence brouillée par l’Etat. Au totale, la radio comptabilise 423jours de brouillage.

En 1985 la publicité est autorisée pour les radios privées (loi du 1er Aout 1984), et RFM qui s'était transformée en association loi 1901, redevient une SARL. Néanmoins la radio a beaucoup souffert de l’interdiction de la publicité et ne remontera jamais tout à fait la pente.

Dans les années 1985 la concentration des radios privées s’intensifie, RFM développe son réseaunational grâce à une diffusion par satellite. Toujours en 1985, RFM s’installe à La Défense. En mai 1986, elle rachète la radio CFM, dont elle récupère les fréquences en province.

En 1994 le groupe Lagardère active, déjà propriétaire d’Europe 1 et 2, rachète RFM. L’accord est facilité du fait que la majeure partie de la publicité d’RFM est vendu par la régie d’Europe1. En septembre 1994,c’est la naissance de « RFM, La radio en or », avec un nouveau format « Gold ».

A l’occasion de ce rachat, RFM déménage dans de nouveau studios, construits dans les locaux d’Europe1, rue François 1er (Paris 08).

En 1998, RFM rachète « Onde Latine » qui avait voulu l’absorber 4 ans plus tôt. Les fréquences ainsi acquises lui permettent d’élargir son réseau dans le Sud.

.L’année 1999 est marquéele lancement de RFM TV sur le câble et le satellite en partenariat avec le groupe AB (arrêtée en mars 2005, Lagardère ne souhaitant pas renouveler son accord avec le groupe AB). Cette même année verra la naissance du site internet de la radio : www.rfm.fr, qui permet d’écouter la radio via le net. Evolution technologique oblige, en 2006 le site lance sa première webradio. Aujourd’hui il en existesix.

En novembre 2001, Christophe Sabot est nommé à la direction d’RFM : il juge la radio sans perspective de développement et décide de la transformer complètement. Entre 2008 et 2010, la direction sera renouvelée presque chaque année.

Innovation :

Pour faire face à la montée en puissance d’internet et aux nouvelles habitudes d’écoute, RFM à du s’adapter et se mouvoir sur le web.Entre 2006 et 2010, RFM à créé six webradios :

La webradio du moment
[pic][pic]

Rolling Stones, U2, Eagles , Foreigner , Genesis... Tous les dimanches de 22h à Minuit , RFM ressort de ses bacs à disques les titres cultes des Années RFM !

Top webradios [pic][pic]
Le son punk rock agrémenté de synthés, accouché fin 70’s par des monstres tels que Depeche Mode, Tears for Fears ou encore...
tracking img