Dissertation

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1060 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 18 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Ainsi concevrait-on mal un architecte purement désintéressé dont les maisons seraient belles mais inhabitables.- De nombreuses œuvres d'art ont été à l'origine conçues à des fins résolument utiles. Ainsi en est-il de la production de Gustave Eiffel. II. Mais ce n'est pas l'utilité qui fait l'œuvre d'art- Même si dans les faits il s'avère qu'une œuvre est utile, ce n'est pas cette utilité qui faitd'elle une œuvre d'art.- Selon Kant, est utile ce qui est « bon pour quelque chose, ce qui plaît seulement comme moyen »; l'originalité de l'œuvre d'art est qu'elle plaît en elle-même indépendamment de l'utilité (ou de l'inutilité) qui est par ailleurs la sienne.- Je peux, par exemple, face à un palais, considérer que son utilité est fort discutable et pester « à la manière de Rousseau contre lavanité des grands qui emploient la sueur du peuple pour des choses aussi superflues » (Kant, Critique de juger, I, 2); il reste que le jugement que je porte sur lui en admettant qu'il est beau est entièrement indépendant de toute question d'intérêt. Le jugement relatif au beau est accompagné d'une satisfaction entièrement désintéressée. ·         Première définition du beau chez KANT :  « Est beaul'objet d'une satisfaction désintéressée ».   La satisfaction est désintéressée, ce qui signifie que nous ne pouvons l'éprouver que si nous sommes dans un certain état d'esprit par rapport à l'objet.

Se dit d'une activité qui ne répond pas à un intérêt d'ordre pratique ou pécuniaire. Un geste désintéressé est un geste dont on n'attend rien en retour.
La notion d'esprit revêt plusieurs sens.Elle désigne d'une part l'intellect, la raison, la pensée. Elle désigne d'autre part l'âme, l'être immatériel qui constitue notre intériorité, notre personnalité. Les philosophes classiques ne faisaient pas de différence entre les deux: l'âme, qui relève du sentiment que nous avons de nous-mêmes, est aussi le siège de la pensée. C'est peut-être une indication qu'affectivité et raison sont plusétroitement unies qu'on ne le croit, dans l'esprit, précisément.
Le jugement de réalité (ou d'existence) est un jugement porté sur les faits. Il s'oppose au jugement de valeur, qui est une appréciation subjective sur la valeur d'un objet, d'une action. Le jugement synthétique, d'après Kant, correspond au jugement de réalité, par opposition au jugement analytique, qui correspond aux propositionstautologiques de la logique (par exemple: un triangle a trois angles). JUGEMENT ESTHETIQUE : Acte de l'esprit par lequel nous déterminons si une chose est belle ou laide.
Qui remonte à l'origine, qui existe depuis toujours.
Plaisir résultant de l'accomplissement d'une chose que l'on souhaitait, que l'on attendait ou que l'on désirait.
-------------------------------------------------
Haut duformulaire

Bas du formulaire

Une œuvre d'art, à savoir un ensemble organisé de signes et de matériaux mis en forme par un esprit créateur, ensemble dont la beauté nous procure une satisfaction généralement désintéressée, constitue-t-elle un moyen pour atteindre une fin, une réalité dont l'emploi est avantageux ? Si l'art vise à l'utilité, s'il procure l'utile, n'est-ce pas parce qu'il répond à unefonction précise ? L'œuvre d'art ne se distingue-t-elle pas de la technique ? Vise-t-elle donc essentiellement l'adapté et le fonctionnel ? Comment une satisfaction désintéressée peut-elle être en liaison avec l'utile ? Le problème essentiel est le suivant : faut-il rapprocher l'oeuvre d'art et les produits de la technique, dont l'essence est utilitaire, puisqu'elle désigne une application deconnaissances à la production de biens matériels ?
Quels seraient les critères valables pour juger de l'utilité ou non de l'œuvre d'art ? L'art ne doit-il être jugé que pour son utilité ? Le peut-il ? Doit-il avoir une utilité, ou doit-il justement ne pas en avoir pour être art ? Ne pourrait-on pas montrer que l'utilité de l'art, ce serait paradoxalement de ne pas en avoir et le soustraire ainsi à...
tracking img