Dissertation

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 59 (14541 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 21 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
L’influence de la mondialisation sur les sociétés contemporaines
Dossier Globalization

03/10/2008
CERAM Business School

GROUPE B37
TOURBIER Fabrice
TRUBAT Romaric
TITOLET Camille
TIGNOL Claire
THUIN Xavier

SOMMAIRE

Introduction

▪ Partie I
L’évolution de la mondialisation à travers l’Histoire……………………………………………………………………………4

▪ Partie II
L’influence des NTIC sur lamondialisation et ses impacts sur l’environnement………………………………….9
▪ Partie III
L’uniformisation des sociétés…………………………………………………………………………………………………………….13

▪ Partie IV
L’extension à l’échelle mondiale d’un modèle politique et économique ?...……………………………………….21

▪ Partie V
Les différentes approches théoriques de la mondialisation et leurs applications à l’échelle humaine. 25Conclusion

Introduction

La mondialisation en tant que phénomène d’internationalisation des échanges économiques s’accompagnant d’une forme de généralisation des pratiques culturelles, sociales et politiques est extrêmement débattue et discutée par les politiciens, les économistes ainsi que les philosophes.

En effet, certains points de vue développés par différents acteurs de lasociété sont tellement opposés que la vérité sur ce phénomène pourrait se trouver à mi-chemin. Selon une partie de ces penseurs, la mondialisation serait profitable à tous, permettrait une pacification durable à l’échelle mondiale et rendrait le développement des pays pauvres possible à travers l’acquisition de compétences et les transferts de technologie.

Pour d’autres, comme BernardStiegler elle ne produit qu’une uniformisation des modes de vie, de pensée et surtout de consommation.
La mondialisation apparaît comme étant surtout une généralisation de l’économie de marché.
C’est ce qu’explicite à priori Jeremy Rifkin en disant que « Le capitalisme est devenu essentiellement culturel. ». On pourrait s’interroger sur l’idée que le capitalisme est en train de prendre unepart extrêmement importante dans nos sociétés contemporaines du fait de la mondialisation. A tel point que tous nos comportements sont dictés par cette théorie économique et par ses conséquences sur les caractéristiques des individus dans les sociétés où elle est appliquée. Dans le village global d’aujourd’hui plusieurs firmes remportent l’adhésion de tous et apparaissent comme étant les vecteursde la globalisation, de même, elles semblent la représenter aux yeux du grand public.

Pourtant, la mondialisation n’est pas que la globalisation du libéralisme. Selon les économistes libéraux, elle est aussi une façon d’exporter un modèle proche du libéralisme politique, inhérent au libéralisme économique dont les bienfaits ne sont plus à démontrer. De ce fait, on pourrait considérer quesa légitimité est fondée.
Comme le libéralisme économique, la mondialisation semble s’être imposée de manière naturelle et avec elle tous les principes qu’elle peut générer. Ce que réfute certains théoriciens plutôt opposés à ce phénomène, qui dénoncent le fait que le choix de la mondialisation et ses sous-jacents n’ont pas été réellement décidés par les pays qui y sont confrontés.Dans une première partie nous allons voir comment la mondialisation puise ses sources dans l’histoire de l’humanité et comment elle évolue à travers l’histoire.
Dans une deuxième partie nous allons aborder l’idée que la mondialisation actuelle a été notamment permise par le développement des nouvelles technologies ainsi que de ses impacts sur l’environnement.
Dans une troisièmepartie nous décrirons comment les sociétés humaines se trouvent confrontées à une standardisation des modes de vie.
Dans une quatrième partie nous verrons en quoi la mondialisation tend à exporter un modèle politique et économique dont les liens restent à définir.
Dans une dernière partie nous étudierons la vision que se font les peuples de la mondialisation, les adaptations que l’on...
tracking img