Dissertation

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (285 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 29 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Le bilan de la guerre
Bilan humain : 10 millions de tués dont 1.4 million de français soit 17.3% des mobilisés.
Reconnaissance des décès après 1919 (soit mort pour laFrance, soit disparus, enterré par les bombes, enquête avec appel à témoins)

28 juin 1919 : traité de Versailles qui impose les très dures conditions des vainqueurs. Débatsdominés par Wilson et Clémenceau.

Rôle des femmes : émancipation sociale surtout vrai pour les jeunes bourgeoises.
Grande-Bretagne, Allemagne, Usa : droit de vote desfemmes.

Dans la victoire, les crises à venir (urgence = pouvoir revivre)
- destructions matérielles : villages détruits, forêts calcinées, invasions (réquisitions et travauxforcés)
- le deuil touche toutes les familles françaises
- les vexations de la guerre ont laissé des souffrances
- les mutineries : signal lancé pour les politiciens : lavictoire ne résout pas cette crise car il y a trop de morts, de blessés. La boucherie a été acceptée mais ces hommes restent blessés dans l’âme.
- Blessures psychologiquesdes anciens combattants.

Une France dont le statut en Europe est bien trop important par rapport à ce qu’elle peut supporter à cause de son affaiblissement dû à la guerre.L’Allemagne est gravement affaiblie, blessée moralement car la France l’accuse d’être responsable de la guerre et lui inflige les réparations.

En 1919/1920, on se rendcompte que la paix ne sera pas éternelle en France et que la France n’est plus une grande puissance.
La guerre 14/18 a unifié les français dans le refus de la guerre, le refusde la boucherie. Les courants pacifistes se renforcent jusqu’en 1938 car la France est un pays de survivants, de veufs, d’orphelins. Ils veulent la paix à tout prix.
tracking img