Dissertation

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1385 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 13 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
CORRECTION BAC

Questions
1) Le groupe social : la noblesse, en particulier les courtisans qui gravitent autour des puissants d’où les différents champs lexicaux liés à cette classe privilégiés : La Bryère ‘’seigneurs’’, Montesquieu ‘’un grand seigneur’’, Voltaire ‘’un pair du royaume’’, ‘’altesses ‘’, Diderot : ‘’princes, princesses’’, ‘’courtisans’’. L’objectif des quatre auteurs estde critiquer l’aristocratie et son comportement, c’est pourquoi ils en font tous une satire.
2) Pour déjouer la censure en raison de leur critique des grands, les quatre auteurs utilisent une argumentation plus ou moins implicites : La Bryère organise le portrait de son personnage de manière implicite, il use d’un prête nom ‘’Pamphile’’ pour s’attaquer aux courtisans ; Montesquieu agit demême en utilisant le biais du regard étranger, celui d’un Persan ayant le rôle d’un observateur. Objectif, Voltaire oscille entre explicite et implicite par la comparaison entre la noblesse Française et étrangère au sujet de l’utilité du commerce dans la Nation. Il manie aussi l’ironie ‘’je ne sais pourtant lequel est le plus utile’’.
Enfin, Diderot commence par une définition de la cour quisemble objective qu’il transforme en faux éloge.

Travail d’écriture
Commentaire de texte
Intro : phrase introductive en lien avec (le contexte, le genre, le registre)
Au 18ème siècle, le genre épistolaire ainsi que le goût pour l’exotisme, l’étrange est à la mode dans la société française le sont aussi de bons moyens pour les auteurs des Lumières d’éviter la censure et de dénoncer lestravers de la société et les défauts des hommes. Montesquieu, philosophe écrivain des Lumières utilise ce procédé dans les lettres persanes.
Dans l’extrait de ce roman épistolaire, Usbek écrit à Rica resté en Perse pour lui faire part de ses impressions sur un grand seigneur qu’on lui a présenté.
Dans ce portrait satirique, Montesquieu cherche à critiquer le comportement des nobles qui secroient au-dessus du peuple. Ce qui nous amène à nous interroger sur la manière dont l’auteur organise sa dénonciation. C’est pourquoi nous étudierons tout d’abord la présentation satirique et ironique du ‘’grand seigneur’’ puis l’organisation d’une argumentation pour dénoncer.
Axe 1 : portrait satirique (brouillon)
Ex : Le portrait satirique du grand seigneur s’organise comme dans une scènethéâtrale. Ce qui fait de ce personnage, un personnage théâtralisé.
= phrase d’introduction annonçant la partie (votre axe) et la sous-partie
* Introduction en forme d’une scène d’exposition : le dialogue entre Usbek et un homme de sa connaissance (2 premier paragraphe)
= annonce d’un personnage.
* Caricature du grand seigneur = hyperbole, exagération (vulgarité des attitudes,manque de savoir vivre)
* Tout : dénoncer, critiquer l’arrogance, l’orgueil des grand, des nobles qui se sentent supérieur parce qu’ils appartiennent à la classe des privilégiés.
= utilisation des procédés du blâme
= regard d’Usbek
Axe 2 : organisation d’argumentation
* Le genre roman épistolaire
La lettre correspondance privée, intime (Usbek à Rica) => idée de sincérité etd’authenticité ; liberté d’expression. Moyen pour informer, décrire dans les détails ce qu’on a vu.
* Le regard de l’épistolier (Usbek) : regard pseudo-naïf d’étranger
= porte-parole de Montesquieu d’où présence de l’ironie ‘’que je pouvais me lasser de l’admirer’’
* Une construction pour dénoncer
Organisation du texte sur le procédé de la comparaison : la noblesse française et de l’autre un mondeidéal (voir utopique) de la Perse.
Sujet d’invention :

Ce qu’il fallait faire : - un texte narratif proche de la critique, du blâme.
-faire un portrait d’un personnage
-registre ironie / ou traitement humoristique ( caricature )
-un but : dénoncer, critiquer, ridiculer....
tracking img