Dissertation

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1474 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 14 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Camus est un poète existentialiste du 20e siècle que l’on considère comme étant l’homme
d’absurdité par excellence. Il avait sa propre philosophie, celle de l’absurde. Lorsqu’il écrivait
ses romans, il était beaucoup basé sur l'absurdité et lorsqu’une personne lisait ces romans, il
trouvait que cela n’avait aucun sens, mais au fond Camus essayait juste de faire passer un
message ousimplement il faisait allusion à une vérité. Meursault, le personnage principal de
l’œuvre l’Étranger d’Albert Camus, représente parfaitement l’homme absurde. Malgré son
absurdité, Meursault peut être considéré comme une personne ayant vécu dans la vérité
jusqu’au bout. Nous pouvons prouver cette affirmation parce qu’il refusera de se plier au jeu
des conventions de la société et aussi parsa franchise, il confrontera l’hypocrisie de la société.

Premièrement, vis-à-vis ses relations sociales, Meursault refuse de jouer les conventions, il ne
joue pas le jeu des autres. C’est ainsi que l’on peut affirmer que Meursault peu être associés à
une personne qui reste authentique et qui ne fait pas la simplification des choses comme le fait
la société pour pouvoir se simplifierla vie. Il ne fait que révéler ses propres sentiments comme
nous le démontre la réponse de Meursault à Marie après qu’elle lui est demandée de l’épouser :
« J’ai dit que cela m’était égal et que nous pourrions le faire si elle le voulait.» (P.67) Meursault
ne ressent pas le sentiment de se marier avec Marie et il le dit tout haut au lieu de raconter une
fausse réponse qui va à l’encontrede sa réelle pensée. Regardons maintenant ce commentaire
vu par la société, il est perçu comme absurde, car personne ne répondrait de la même manière
qu’il l’a fait, mais au fond ce n’est que la vérité. Certaines personnes auraient répondu
différemment même s’il se serait trouvé dans la même situation de Meursault seulement pour
ne pas déplaire, mais il ne fait pas comme les autres, ilne fuit pas la réalité. Une autre situation
qui démontre bien que Meursault aime exprimer ses sentiments tout haut, c’est lorsqu’il
marche avec Marie et aperçoit plein de jolies femmes et lui dit : «Les femmes étaient belles et
j’ai demandé à Marie si elle remarquait.»(p.68-69) Il n’est pas comme les autres, ils dérangent
la société avec ses propos absurdes qui sont tirés de la vérité deMeursault. En plus d’être une
personne qui se tient à l’égard de la convention sociale, Meursault est une personne qui est
beaucoup centrée sur elle-même et il a sa propre façon de penser qui est vue comme étant
absurde par la société, mais qui au fond révèle seulement la vérité de Meursault. Nous pouvons
voir jusqu’à quel point il n’a pas peur de dire la vérité, c’est lorsqu’il rentredans une chambre en
prison où il y a beaucoup d’arabe autour de lui et lorsqu’ils lui demandent ce qu’il a bien pu faire
pour se retrouver dans cette situation, il répond : « J’ai dit que j’avais tué un Arabe et ils sont
restés silencieux.» (p.111-112). Meursault n’est pas conscient qu’il y aurait pu y avoir une
réaction physique provenant des Arabes, mais il ne se rend pas jusqu’à ceniveau de pensée, il
ne s’arrête qu’à la vérité. En plus de se foutre de l’opinion de la société, il se fou aussi de
l’autorité comme nous démontre l’extrait où Raymond raconte devant l’agent qu’il avait donné
une gifle et après battu sa maîtresse et qu’ensuite Meursault répond : « Je lui ai dit qu’il me
semblait que maintenant elle était punie …» (p.60) encore une fois, il ne seconcentre qu’ à dire
la vérité sans se préoccuper qu’il puisse se faire arrêter pour avoir été complice de Raymond.
Meursault ne juge pas par les émotions d’une personne, il juge l’action qu’il pose. En somme,
par sa vérité absolue et le refus des conventions, Meursault se fait juger comme étant une
personne absurde.

Deuxièmement, la vérité de Meursault ne fait pas juste ébranler la...
tracking img