Dissertation

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (378 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 20 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Grand mère Denise De Courbelle
2 rue Marius Berliet
Lyon

Lyon, le 15 octobre 1962

Ma chère petite fille,
Je t’écris pour cet événement important de tes douze ans, joyeuxanniversaire. Hélas, je ne pourrais venir te voir, car je ne peux me déplacer à cause de mon pauvre dos.
Tu sais combien tu en as de la chance d’aller à l’école moi, car moi à ton âge, je travaillais déjà à lafilature.
En ce temps là, nous n’avions pas assez d’argent pour nourrir toute la famille, alors mes parents ont décidé de me mettre à la filature pour que je puisse ramener un peu d’argent de quoinourrire la famille. J’avais entendue quelques rumeurs à propos de la filature, la fatigue, les odeurs hélas, la vérité était tout autre.
Dans la filature il y avait des odeurs nauséabondes due à lamort des cocons, la vapeur chaude et tout ce qu’on ma raconté, je vais te le dire ce n’était rien, de ce que j’avais pu imaginer.
Tout les matins été comme hiver nous mettions nos sabots pour aller àl’usine et travailler la soie. Nous la travaillions avec des grosses bobines au dessus de notre tête, et la soie séchait partout sur les murs ceci ne me dérangé même plus, le fait qui avait toutescette soie autour de nous. Les Doigts Menus, ceux qui allaient chercher les glandes dans les cocons encore vivant pour faire de la soie, ceci été effrayant et dégouttant juste à l’idée de chercher cettefameuse glande. La soie servait à créer des fils chirurgicaux pour des blessures profondes et délicates. Moi et les autres fileuses, nous l’appelions « Le crin de Florence ». Mais elle servait aussià créer des habits.
Ne gâche pas ta chance aujourd’hui d’être à l’école ma petite fille tu ne sais pas ce qui pourrait se passer si tu ratais ta chance qui t’ai donné aujourd’hui. Je t’envie mapetite fille.
Je te souhaite de vivre ton enfance pleinement et de profiter de ta jeunesse. Réussie ta vie, ton métier et tu seras une femme heureuse.

Ta grand-mère fileuse qui t’embrasse et...
tracking img