Dissertation

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 11 (2731 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 9 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Leila, Marc, Séverine mai 2010
Biographie d’Emile Zola

2 avril 1840 : Naissance d’Emile ZOLA à Paris

1858 : Après avoir habité quelques temps à Aix-en-Provence, départ pour Paris avec son grand père Louis Aubert pour y rejoindre sa mère.

1859 : Échoue 2 fois au baccalauréat, à Paris en août au lycée Saint Louis, à Marseille en octobre

1862 : Entre comme employé chezHachette.

1868 : Plan des Rougon Macquart qui prévoit 10 volumes.

1870 : Mariage avec Alexandrine Méley.

1873 : Rencontre avec Maupassant, Mallarmé et Flaubert.

1874 : Assiste à la première exposition impressionniste chez Nadar.

1877 : L’Assommoir, Zola devient le chef de file des naturalistes.

1878 : Zola s'installe à Médan, il y résidera jusqu'en 1902

Début d'une grandecampagne pour le naturalisme.

1885 : Sortie de Germinal, énorme succès.

1886 : Lors de la sortie de L’Oeuvre, Cézanne se reconnaît dans le héros, c’est la rupture entre les deux hommes.

14 juillet 1886 : Zola est fait chevalier de la légion d'honneur

1889 : Premier échec à l’Académie Française

1890 : Parution de La Bête humaine .

1892 : Zola est nommé président de la Sociétédes gens de lettres

1893 : Parution du Docteur Pascal, dernier volume des Rougon-Maquart.

14 juillet 1893 : Zola et fait officier de la légion d'honneur

1898 : Convaincu de l’innocence du capitaine Dreyfus, il publie dans L’Aurore  le 13 janvier, une lettre au président Felix Faure intitulée J’accuse.

17 au 23 février 1898 : Procès de Zola

18 juillet 1898 : Condamné à 1 an deprison et à 3000 francs d'amende, il s’exile à Londres.
29 septembre 1902 :  Zola meurt asphyxié dans son appartement par son feu de cheminée (assassinat ou accident ?)

Autres éléments :

( Ami avec Jean-Baptistin Baille et Paul Cézanne.
Les trois adolescents sont des marginaux dans la bourgeoisie d’Aix-en-Provence. Ils s'éloignent de la "bonne société". Ils partagent le même amour dela liberté, des promenades dans la campagne où ils récitent des vers de Lamartine, de Musset et de Hugo. À ces moments, ils sont libres, délivrés d'un enseignement strict et de l'atmosphère d'une ville conservatrice. On retrouve cela dans l’Oeuvre, lorsque Claude, Sandoz et leurs amis vont se balader dans les rues et à la campagne.
( "Avec Claude Lantier, je veux peindre la lutte del'artiste contre la nature, l'effort de la création dans l'œuvre d'art, effort de sang et de larmes pour donner sa chair, faire de la vie : toujours en bataille avec le vrai et toujours vaincu, la lutte contre l'ange. En un mot, j'y raconterai ma vie intime de production, ce perpétuel accouchement si douloureux ; mais je grandirai le sujet par le drame, par Claude, qui ne se contente jamais, quis'exaspère de ne pouvoir accoucher de son génie, et qui se tue à la fin devant son œuvre irréalisée."

Extrait de l'ébauche du roman 

Claude est considéré comme illustrant le peintre Cézanne (les deux ont eu une relation avec l’un de leurs modèles, comme Claude, Cézanne avait peu ou pas de succès en son temps). Sandoz, lui, représenterait Zola. En effet, plusieurs éléments le décrivant(repas du jeudi, écrivain, goût pour les promenades, etc) se retrouve dans la vie de Zola. Malgré ces identifications, le processus douloureux que suit Claude lors de la création est général. Tous les artistes souffrent de ce cheminement.
( "Notre héros n'est plus le pur esprit, l'homme abstrait du XVIIIe siècle. Il est le sujet physiologique de notre science actuelle, un être qui est composéd'organes et qui trempe dans un milieu dont il est pénétré à chaque heure".

Pour Zola et les naturalistes, les gens sont influencés par leur milieu (par exemple : Mathilde et l’herboristerie)

L’Oeuvre

Tableau résumé des chapitres
(http://pharouest.ac-rennes.fr/e352009U/lycee/lettres/pajennou/tabzol.htm )

|Chapitre |Lieux |Temps...
tracking img