Dissertation

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1779 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 9 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
L'exposition Controverses qui s'est tenue au Museum centre culturel du Botanique à Bruxelles du 24 septembre au 22 novembre 2009, nous proposait un large choix de photographies, célèbres ou méconnues, qui ont fait l’objet de procès ou de polémiques comme une des photos des attentats du 11 septembre 2001 (Twin Tourstowers, NYC) très peu diffusée par les médias américains ainsi que lesphotographies des corps nus des prisonniers irakiens qui humiliés. Mais sans ces clichés, le monde n'aurait pas su toute l'horreur de la guerre en Irak. Marc Garange a dû photographier des milliers de femmes algériennes sans voile, contre leur volonté. Ces clichés devaient être des documents étatiques, mais le photographe les a diffusés pour dénoncer le racisme et la violence colonialiste. Dès lors, nouspouvons nous poser la question: peut-on tout photographier? Nous verrons dans une premier temps qu'il est effectivement possible de tout photographier et dans ce cas, la photographie est utilisée comme preuve afin de prouver, dénoncer et de convaincre. Ensuite nous verrons qu'il n'est pas recommandé de tout photographier comme dans les domaines qui touchent à la religion, aux communautés ou encore auxethnies afin de ne pas dépasser les barrières de la tradition. Et enfin je terminerai par une conclusion.

Tout d'abord, un thème récurrent de ces « Controverses » est celui de la photographie comme preuve. Ce thème peut être associé avec celui du "Vrai" et par conséquent nous pourrons dire que tout est photographiable. En effet, la photographie est considérée a priori comme enregistrementneutre du réel. Elle a donc été utilisée depuis son invention comme témoignage, voire même comme pièce à conviction, permettant de prouver, de dénoncer et de convaincre en plus des autres preuves matérielles comme des données informatiques, des témoins, des preuves matérielles ou encore des preuves audio. Prenons l'exemple de la photographie Nasa, Buzz Aldrin on the moon, 20 juillet 1969. Cette photoreprésente le Lem d'Apollo 11 qui se pose sur la Lune. On aperçoit sur la photographie un astronaute qui marche sur la Lune et qui a planté le drapeau des Etats-Unis d'Amérique. En plus des cailloux, des prélèvements et des données informatiques, cette photographie a donné plus de crédibilité à ce pas sur la Lune. Sans cette autre preuve, dans ce cas-ci des photos prises de ces astronautes, nousn'aurions peut-être jamais cru que cela soit possible. Il est vrai que certains peuvent contester les preuves matérielles de cet événement et douter de l'authenticité des prélèvements. Il est donc important de montrer l'importance de l'image ou l'absence d'image :" Pour la lune, s'il n'y avait pas eu d'images, il n'y aurait pas eu d'événement". Ainsi, cette photographie est une preuve que lamission Apollo 11 a eu lieu le 20 juillet 1969 et que le Lem d'Apollo 11 s'est posé sur la Lune.

Ensuite, la photographie permet de marquer les esprits et de se rappeler les catastrophes qui ont eu lieu à travers le monde. Même si certaines images choquent et heurtent les gens, elles sont là pour qu'on se souvienne de toutes les conséquences que les catastrophes ont engendrées. Dans ce cas-ci, nouspouvons également tout photographier. Prenons l'exemple de cette photo prise par Frank Fournier en 1985 à Armero, en Colombie, peu après l'entrée en activité du volcan Nevado del Ruiz. La coulée de boue déclenchée par l'éruption provoque la mort de vingt-quatre mille personnes. La jeune Omayra se retrouve prisonnière des décombres. Les secouristes tenteront de la dégager durant deux jours ettrois nuits, mais le matériel de sauvetage n'arrivera pas à temps. Épuisée, elle finit par succomber à un malaise cardiaque. Sa dignité et son courage ont ému le monde entier. Fournier se rend vite compte qu'il ne peut rien faire: ces centaines de victimes ont besoin de soins médicaux d'urgence pour être sauvées. Face au sentiment d'impuissance qui l'assaille, il réalise que la chose la plus utile...
tracking img