Dissertation

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (260 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 3 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Pourquoi peut-on dire que la connaissance, en histoire, est relative ?

Quels problèmes se posent pour l’établir ?

* L’accès aux sources
La vérité n’estaccessible que par l’intermédiaire de sources (écrites ou non), surtout pour les périodes anciennes (document 1), les périodes troubles (moment de la Commune en1871 où les registres ont été brûlés donc plus d’accès au gens nés avant 1871).
Mais cela concerne aussi les périodes récentes (document 4) car les sources ne sontpas toujours produites au moment des faits.

* L’altération des sources
Elle peut être soit involontaire/volontaire soit due au temps.
Ce sont destémoignages de personnes qui auraient menti (document 3). Dans ce cas, l’historien ment également au lecteur.

* Utilisation/fiabilité des sources
Les historienspeuvent se baser sur des sources qui ne sont pas fiables à l’époque (document 3) ou mal les utiliser. Il peut alors devenir subjectif en fonction de ses convictions,ses opinions ou ses idéologies pour démontrer quelque chose.

* Le discours historique n’est pas le monopole des historiens
Des non historiens posentégalement problème en écrivant des discours généralement faux, dans le seul but de vendre (document 4 : le but du Times est de vendre ; arrière plan politique : Stalineveut souligner sa propre mainmise sur le nazisme).

* Les connaissances historiques ne tombent pas du ciel : tout ce que l’on sait est peut-être faux. Parexemple, dans 50 ans, il pourra y avoir de nouvelles sources qui n’auront aucun rapport avec les sources actuelles.

Historiographie : histoire de l’Histoire
tracking img