Dissertation

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2131 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 16 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
La France de 1848 à 1870: Entre ordre et mouvement
Eric Anceau

I. La Révolution de février 1848 et les hésitations de la République

Pourquoi 1848?
Les journées de février
De l'illusion lyrique aux grandes réformes
La persistance des difficultés
L'élection d'une Assemblée constituante et les premières mesures de réaction

II. L'échec d'une République conservatrice

Les journées dejuin
La Constitution de 1848
L'élection du président et de l'Assemblée législative
De la réaction à la division des partisans de l'ordre
Le coup d'Etat du 2 décembre 1851

III. La République décennale et l'Empire autoritaire

La Constitution de 1852
La réduction des oppositions et la mainmise sur le pays
Le rétablissement de l'Empire
Le retour de la France dans le concert des grandespuissances
L'apogée de l'Empire autoritaire

IV. Le temps des grandes initiatives

La guerre d'Italie de 1859 et ses prolongements
Le traité de commerce de 1860
L'expansion coloniale et les expéditions lointaines
Les premières mesures de libéralisation et le réveil de la vie politique
La loi de 1864 sur les coalitions

V. Les transformations économiques du Second Empire

Une conjoncturefavorable pour une politique originale
L'adaptation des outils financiers
La révolution des transports et des échanges
Archaïsmes et modernisation des secteurs agricoles et industriels
Le renversement de la conjoncture et le ralentissement de la croissance

VI. Société, mentalités et culture du milieu du siècle

Une population stagnante dont le niveau de vie s'améliore
Accroissement dela mobilité sociale horizontale et faiblesse de la mobilité sociale verticale
Les religions entre doutes et certitudes
La pensée, les lettres et les arts entre conformisme et révolution
Les loisirs des Français à l'heure de la fête impériale

VII. Du déclin à la chute de l'Empire

Les hésitations de la politique impériale et les difficultés internationales
Les réformes des années 1867-1868et leurs limites
La montée des oppositions
L'avènement de l'Empire libéral
La guerre contre la Prusse et le renversement de l'Empire
I. La Révolution de février 1848 et les hésitations de la République

Pourquoi 1848?
• Soudaineté et facilité du renversement de la monarchie de Juillet. Comme en 1789 et en 1830, le régime a été emporté par une crise multiforme.
• Guizot entend assurerla victoire de la bourgeoisie censitaire enrichie "par le travail et par l'épargne", méritocratie au sein d'une France pacifique et prospère ; pas de politique extérieure satisfaisante pour l'amour-propre français, scandales et corruption des milieux dirigeants.
• Le problème du suffrage censitaire: écart entre le pays légal et le pays réel, 240 000 électeurs sur 10 millions d'hommes adultes.• La petite bourgeoisie commerçante et industrieuse cultivée et lettrée, rejetée par le régime à cause de son manque de revenus, se retourne contre lui: jeunesse frondeuse du Quartier latin, génération romantique...
• Enquête de Villermé en 40 sur les ouvriers révèle leurs conditions de vie misérables, dégradation de leur pouvoir d'achat, absence quasi complète de législation sociale etrestriction des droits collectifs.
• A Paris classes laborieuses 1/3 de la pop. voire 1/2 avec sans-emplois.
Villes-champignons industrielles et ouvrières en province (Saint-Etienne), poudrières instables considérées dangereuses pour l'ordre et la société.
• France largement rurale, surcharge démographique des campagnes, misère et insécurité, précarité d'1/4 de la pop. du royaume,paysans propriétaires mais endettés, Code forestier de 1827 empêche le défrichage des forêts...
• Crise économique à partir de 46 exacerbe tensions sociales et aggrave les difficultés du régime qui a toujours promis la prospérité. Crise mixte qui mêle aspects traditionnels de l'Ancien Régime (cherté des grains, disette) et les caractères des crises contemporaines (spéculation, crises boursière...
tracking img