Dissertations gratuites

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1590 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 28 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Notes sur l'étranger de Camus

I Notes sur le livre

A. Le titre

Temps d’écriture très long : dès 1935, Camus rédige des notes, conserve des anecdotes, des idées pour le roman auquel il ne s’attelle définitivement qu’en 1939. Plusieurs titres : au départ, Meursault, puis La pudeur, Un Homme Libre, Un homme heureux, Un homme pas comme les autres. On voit à travers les différents titresl’évolution du contenu du roman, dont ils révèlent les différentes réflexions et les différents thèmes. Intéressant de voir les facettes assez opposées de Meursault à travers les adjectifs utilisés. NB : Camus signe ses articles dans Le Soir républicain du pseudonyme Jean Meursault : un nouveau « Mme Bovary c’est moi ! ».

Quelles sont les différentes significations que l’on peut donner au titre ?Pourquoi L’étranger ?
Qui est d’une autre nation : M est un Français qui vit en Algérie.
Qui n’appartient pas à un groupe (social, familial) (différent, distinct, isolé) : ne respecte pas les conventions sociales (deuil, fume à l’enterrement, relation avec Marie et film le lendemain).
Etranger à quelqu’un, inconnu : M nous parait étrange (différent de « étranger ») : On ne le connaît pas bien à lafin et les autres personnages non plus. Etranger à lui-même (il ne se reconnaît pas dans le miroir, il est sérieux alors qu’il sourit).
Etranger à quelque chose : indifférent devant son patron, devant Marie 69-70, déconcerte son avocat, indifférent à la mort de sa mère (ça m’est égal).

Mais, avant son jugement, M ne se sent pas un étranger : il est en accord avec la nature (il aime la mer,le soleil). Il ne se pose pas de questions à propos des rapports humains, il les vit et s’en étonne (quand Raymond lui offre son amitié ou Marie son amour). Sa passivité peut nous sembler étrange (passe des journées entières à son balcon ; routine bureau-manger ; ne vit plus que dans une seule pièce ; ne descend pas chercher du pain…).
Changement avec le procès : M se sent étranger, impression quel’affaire est traitée en dehors de lui (153-154). Il assiste à son procès comme à un spectacle, il est dépaysé car il n’y a pas été préparé (étranger à cette affaire). On le tient à l’écart alors qu’il devrait avoir le premier rôle (satire de la justice qui fonctionne en ignorant le principal intéressé). De même qu’il n’était pas lui-même lors du meurtre, le soleil l’avait changé.

B. Lesaspects biographiques

Le goût de la vie
« Si je n’ai pas dit tout le goût que je trouve à la vie, toute l’envie que j’ai de mordre à pleine chair, si je n’ai pas dit que la mort même et la douleur ne faisaient qu’exaspérer en moi cette ambition de vivre, alors je n’ai rien dit », lettre à Jean de Maisonseul, 1937.
Cf le titre « Un homme heureux », les joies de la vie évoquées (femmes, baignade,soleil, même la fin du texte, la recherche désespérée du bonheur dans la prison, etc.

La figure de la mère
Sans doute partiellement biographique. Intérêt particulier dans les notes de Camus sur l’écriture de textes évoquant les rapports fils/mère. Fusionne plusieurs textes antérieurs tirés des carnets.
Voir comment l’attachement à la mère est très fort dans l’œuvre : « Si près de la mort, mamandevait s’y sentir libérée et prête à tout revivre. Personne, personne n’avait le droit de pleurer sur elle ». Condamne tout jugement sur sa mère et sur son attitude par rapport à elle. P.120. Respect certain de la mère, voir également le nom « maman », qui finalement marque, à l’opposé de l’apparente froideur, un véritable attachement filial.

La mort
Dès 1937, maladie pulmonaire d’AlbertCamus qui menace d’être fatale. Roman qui traite justement du paradoxe entre angoisse de mort et désir effréné de vivre (qui se nourrit de cette dernière). On retrouve dans les Carnets de cette époque ces mêmes réflexions. Finalement, la fin de l’œuvre laisse apparaître une forme possible de bonheur, de conciliation de ces deux positions. C’est dans la contemplation lucide du monde et de...
tracking img