Dissertations les liaisons dangereuses

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (381 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 17 janvier 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Français : Dissertation
Les Liaisons dangereuses
De l’autre côté, les « victimes » de ces deux séducteurs se retrouvent elles aussi prises au piège de l’amour mais de manière différente car, aucontraire des libertins, elles n’ont pas choisi de se retrouver impliquées dans une relation. La présidente de Tourvel, face au charme du vicomte de Valmont, n’arrive pas à résister à ses avances : «Que vous dirais-je enfin ? j’aime, oui, j’aime éperdumment. Hélas ! » (_Lettre 102_, p.292). Désemparée, elle ne peut que se résoudre à succomber, c’est en cela que sa liberté devient pervertie. Deplus, il se trouve que la « victime » fait face à un séducteur expérimenté qui sait exactement ce qu’il fait : « (…) je me suis donné par de savantes manœuvres, le choix du terrain et celui desdispositions ; j’ai su inspirer la sécurité à l’ennemi, pour le joindre plus facilement dans sa retraite ; j’ai su y faire succéder la terreur, avant d’en venir au combat ; je n’ai rien mis au hasard, (…) »(_Lettre 125_, p.364). Face à cela, il semble évident que la présidente de Tourvel ne peut échapper à un tel déploiement de séduction. En effet, tout est mis en œuvre pour que le libertin puisseparvenir à ses fins.
Peut importe les moyens mis en œuvre ou le stratagème employé par le libertin, il sait, par expérience, que sa conquête ne saurait lui résister. En cela, l’apparente liberté dedécision de la victime n’est qu’illusion.
Finalement, à la fois chez le libertin et sa « proie », il se trouve que cet excès de débauche conduit inévitablemement à moins de liberté ; le libertin prendle risque de tomber amoureux et donc de perdre en autonomie, pendant que sa « victime » mérite bien cette appelllation puisque nous savons qu’elle subit une pression envoûtante de la part du libertin.C’est ainsi qu’elle ne peut que succomber. En se donnant l’illusion d’être au-dessus des interdictions de la société du XVIIIème siècle, il s’avère finalement que leur liberté tant décriée n’est...
tracking img