Dissertations

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (890 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 9 mars 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Pour vous préparer au Bac français, vous trouverez ci-dessous un plan détaillé du commentaire littéraire du monologue d’Harpagon de L’Avare de Molière dans le programme du bac, rédigé par C. de LaRochefoucauld, professeur de français.
Contexte de parution du sujet :
Objet d’étude : Le théâtre, texte et représentation
Registre dominant : Le comique
Mouvement littéraire : 17e siècle
Type desujet : Commentaire à l’écrit ou groupement de texte à l’oral
Texte étudié : Le monologue d’Harpagon, L’Avare de Molière, Acte IV, scène 7
Auteur : Molière (1622, 1673)
Le plan détaillé ducommentaire :
Introduction
Situation dans l’oeuvre et présentation du passage :
Harpagon vient de s’apercevoir que sa cassette a été volée. Il entre sur scène et se lance dans un monologue désespéré.(Dans la scène qui précède, La Flèche montre à son maitre Cléante la précieuse cassette qui contient le trésor d’Harpagon, qu’il vient de lui voler.)
Problématique :
En quoi la scène du monologued’Harpagon illustre-t-elle la visée de Molière : corriger le vice par le rire ?
Annonce du plan :
La scène 7 de l’acte III illustre la folie d’Harpagon à son paroxysme, mais le registre dominant estcomique. En effet, cette scène est caractéristique de l’esprit des comédies de Molière : corriger les moeurs par le rire.
I. La folie d’Harpagon
1. Agitation du personnage
Phrases nominales,interjections, rythme saccadé, accélération du rythme
Certains indices révèlent ses déplacements : “où courir? où ne pas courir?”, “n’est-il point là, n’est-il point ici ?”
2. Perte d’identité
Un faux monologue: dédoublement de personnalité
Des questions réponses “Qui est-ce ? (…) Ah c’est moi !” ou encore “Que dites-vous ? Ce n’est personne.”
Questionnement : “mon esprit est troublé, et j’ignore, où jesuis, qui je suis et ce que je fais.”
3. Vers la mort
Champ lexical de la mort, de la dépossession
Gradation ascendante : “je me meurs, je suis mort, je suis enterré”
Mort annoncée : “je me...
tracking img