Dissertations

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (967 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 30 janvier 2012
Lire le document complet
Aperçu du document
Mais enfin, en enrageant tout vif, il fit la somme en toutes sortes d'espèces, qu'il tira de différents boursons, et la donna fort tristement à la Rancune, qui lui promit que dès le jour d'après ilentendrait parler de lui. Ce jour−là on joua le Dom Japhet, ouvrage de théâtre aussi enjoué que celui qui l'a fait a sujet de l'être peu[314]. L'auditoire fut nombreux; la pièce fut bien représentée,et tout le monde fut satisfait, à la réserve du désastreux Ragotin. Il vint tard à la comédie, et, pour la punition de ses péchés, il se plaça derrière un gentilhomme provincial à large échine etcouvert d'une grosse casaque qui grossissait beaucoup sa figure. Il était d'une taille si haute au dessus des plus grandes, qu'encore qu'il fût assis, Ragotin, qui n'était séparé de lui que d'un rang desiéges, crut qu'il était debout et lui cria incessamment qu'il s'assît comme les autres, ne pouvant croire qu'un homme assis ne dût pas avoir sa tête au niveau de toutes celles de la compagnie. Cegentilhomme, qui se nommait la Baguenodière[315], ignora longtemps que Ragotin parlât à lui. Enfin Ragotin l'appela Monsieur à la plume verte, et comme véritablement il en avait une bien touffue, bien saleet peu fine, il tourna la tête et vit le petit impatient, qui lui dit assez rudement qu'il s'assît. La Baguenodière en fut si peu ému, qu'il se retourna vers le théâtre comme si de rien n'eût été.Ragotin lui récria encore qu'il s'assît. Il tourna encore la tête devers lui, le regarda, et se retourna vers le théâtre. Ragotin recria; Baguenodière tourna la tête pour la troisième fois, pour latroisième fois regarda son homme, et, pour la troisième fois, se retourna vers le théâtre. Tant que dura la comédie, Ragotin lui cria de même force qu'il s'assît, et la Baguenodière le regarda Toujoursd'un même flegme, capable de faire enrager tout le genre humain. On eût pu comparer la Baguenodière à un grand dogue et Ragotin à un roquet qui aboie après lui, sans que le dogue en fasse autre Chose...
tracking img