Dissertations

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1198 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 1 décembre 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
Le rêve s’oppose-t-il à la réalité ?

On entend souvent dire que le rêve s’opposerait à la réalité, en ce sens qu’il constituerait un refus de voir le monde tel qu’il est, un refuge dans notre intériorité : par quoi il faut généralement entendre un reproche, assez bien synthétisé par l’expression « prendre ses désirs pour la réalité ». Mais avant d’affirmer que le rêve s’oppose, ou nes’oppose pas à la réalité, il serait bon de savoir de quelle réalité et de quels rêves on veut parler au juste.
Le mot « rêve » peut en effet s’entendre en plusieurs sens : il peut avoir le sens restreint de nos rêves nocturnes ou celui, plus large, de nos rêves éveillés et, à la limite de l’ensemble de nos désirs. Quant au mot « réalité », il peut désigner la « réalité extérieure », ce qu’on appelleen général « le monde », mais aussi notre « réalité psychique .» Et il est loin d’être sûr que le rapport du rêve et de la réalité est le même pour toutes les formes possibles de « rêve » et de « réalité. »
Il y a certainement dans le rêve, et plus généralement dans le désir, quelque chose qui refuse le monde tel qu’il est et donc, si l’on veut, une opposition à la réalité du monde extérieur.Mais il n’est pas sûr qu’il s’agit toujours, pour autant, d’un repli hors de la réalité : dans sa matérialité même, le monde n’est il pas également la réalisation, plus au moins accomplie, de nos rêves, ou du moins de certains d’entre eux ? La « réalité », au sens le plus « concret » du terme, n’est elle pas, en partie, constituée par nos rêves, et parfois par les plus « déraisonnables » enapparence ? Telles seront les premières questions que nous aborderons.
Mais le rêve, au sens strict du terme, est d’abord celui de la nuit, où nous sommes assurément loin d’être plongés dans la réalité extérieure. L’inconsistance du rêve semble s’opposer en tout point à la consistance du réel, son incohérence apparence semble nous écarter de toute « véritable » réalité. Mais cette inconsistancerésiste-t-elle à l’analyse ? Ne peut on pas au contraire considérer que le rêve est en réalité doté d’une signification cachée, qu’une « autre réalité », une « réalité psychique », se révèle à travers lui ? Et si tel était le cas, cette « autre réalité » pourrait elle être considérée comme une « vraie réalité », plus réelle que la « fausse réalité » du rêve inconsistant ? Existe-t-il finalementquelque chose comme une « vraie réalité » ?


I Du rêve comme fuite hors du monde au rêve comme constitution de la réalité
[partie centrée sur le « rêve éveillé » : à prendre au sens où l’on dit parfois à quelqu’un : « tu rêves ! », tu vis dans tes chimères = tu es plongé dans tes désirs irréalisables. Le rêve, pris en ce sens, s’oppose-t-il à la réalité du monde ?]
A. Une premièrefaçon de s’opposer à la réalité du monde : la fuir.
Incontestablement, nos « rêves » peuvent prendre cette forme là, et constituer une sorte de monde clos, essentiellement défini par ce qu’il rejette, et dépourvue de consistance propre. Prendre un exemple. Mais il est difficile de soutenir que, d’une façon générale, le rêve peut se définir ainsi.
B. Une deuxième façon de s’opposer à la réalitédu monde : combattre l’ordre présent des choses.
Rêver d’un autre monde, d’une autre vie, etc, c’est toujours d’une façon s’opposer au monde. Mais pas au monde en général : au monde tel qu’il est. Bien faire la distinction entre « s’opposer à cette réalité » (caractéristique de tout désir) et s’opposer à la réalité (caractéristique de la seule « fuite » hors du monde)
C. Nos rêves, éléments dela constitution du monde
Loin de se limiter à la fuite, le rêve est souvent, au contraire, un élément moment moteur de la construction du monde par les hommes : il est absurde d’opposer radicalement d’un côté le monde et, de l’autre, « nos rêves.»

Conclusion/transition : S’il faut sérieusement relativiser, et surtout complexifier l’opposition de nos rêves et de la réalité du monde, il faut...
tracking img