Dissertations

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (683 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 21 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
SAMUEL BECKETT - FIN DE PARTIE

Fin de Partie est la deuxième pièce de Samuel Beckett à avoir été représentée. Créée en 1957, elle a d'abord été écrite en français puis traduite en anglais parBeckett lui-même sous le titre d'Endgame. Elle met en scène quatre personnages handicapés physiquement. Tous vivent dans une maison qui est, selon les dires des personnages, située dans un monde désert,sans lumière et sans humains. La pièce manipule les conventions théâtrales classiques: rien ne se produit au cours de la pièce, la fin est annoncée dès les premiers mots et est même présente dans letitre, et les personnages s'adressent parfois au public pour déclarer qu'ils s'ennuient à mourir. Le genre de Fin de Partie fait toujours l'objet de débats critiques. La pièce a été rapprochée duthéâtre de l'absurde, selon la définition de Martin Esslin, mais Beckett a toujours nié l'appartenance à un quelconque groupe littéraire.

Procédé et composition de la pièce

Le discours est sans ordrelogique apparent, répétitif et percé de silences ; la plupart des répliques peuvent sembler sans intérêt pour comprendre l'évolution de la pièce. Il faut dire que le dialogue, chez Beckett, n'a pas lamême fonction que dans le théâtre classique: il n'est souvent au service d'aucune action. Dans Fin de Partie, les paroles des personnages font largement référence à un passé révolu, ou à l'imaginaire,comme pour compenser la vacuité du présent et l'impuissance à agir plutôt que pour y remédier. Hamm notamment, se plait à raconter, et à imposer aux autres, son "histoire", et rappelle souvent à Clovles temps anciens.
Silences, et répétition, comme toujours dans le théâtre de Beckett, jouent un rôle primordial, ils ponctuent l'ensemble de la pièce. Les silences sont de durée variable, mais c'estla fréquence de pauses relativement brèves qui est la plus remarquable: la didascalie « Un temps » est écrite de multiples fois tout au long du texte. Les didascalies composent par ailleurs 30%...
tracking img