Disserte cg

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2432 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 11 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Emmanuel KANT
La chose en soi est inconnaissable, seule le phénomène peut l’être. Le phénomène est la chose telle qu’elle apparaît. Les phénomènes n’apparaissent pas n’importe comment. Nos connaissances ne proviennent pas tous de la même source :
* la sensibilité
* l’entendement
Dans la critique de la raison pure, la sensibilité est une faculté de réception (« la réceptivité  oul’intuition »). L’intuition désigne le fait d’être en contact avec des choses que nous recevons. Les intuitions sont la sensation + sentiments qui nous viennent de l’expérience (empirique).
Il ne peut pas y avoir de connaissances de quoi que ce soit si nous n’avons pas de sensation. Il faut qu’il puisse être donné à l’esprit. Lorsque j’ouvre les yeux, la table que je vois est un phénomène (une choseempirique). Les 5 sens nous permettent d’avoir des sensations plus diverses les unes que les autres (couleurs, formes) == Le divers de la perception EX : Une craie est blanche, lisse, dure, peut se manifester par un son… Cette blancheur a une forme, elle s’organise selon des rapports spatiaux (longueur, largeur). La craie, étant entre mes doigts, a une position donc je peux parler de lacraie en fonction des rapports spatiaux qu’elle entretient avec d’autres phénomènes. Ces rapports spatiaux sont ils de même nature que les autres propriétés de la craie ? Elle est déterminée en fonction de rapports temporaires. Les rapports sont ils de même nature ?
Ces diversités sensibles sont des propriétés empiriques et il existe aussi des déterminations en fonction de l’espace et du tempsMAIS ils ne sont pas de même nature.
Divers empirique == Matière des phénomènes Espace, temps == Formes sensibles des phénomènes
Tout objet est situé dans l’espace par rapport à moi et à d’autres objets. Cet objet se donne de manière temporelle. La perception de la craie précède d’autres phénomènes. Un phénomène ne peut pas ne pas être temporel.
La sensibilité ==sens externe est notre sensibilité en tant qu’elle nous met en relation avec des phénomènes que nous percevons spontanément comme étant extérieurs à nous et différent. == sens interne nous met en relation avec des phénomènes étant intérieur à nous et que nous appelons phénomènes (sensations). Il s’agit de donné que nous rapportons à nous même (joie, tristesse, colère donc lessentiments et passions)
Le temps est la forme du sens interne et l’espace le sens externe. Le sentiment de faim est temporel, succède et précède d’autres sentiments et peut être aussi simultanée à d’autres sentiments. Les phénomènes du sens externe sont tous spatialisés, sont en rapports avec d’autres phénomènes (places de l’objet). Ils sont spatiaux mais aussi temporel puisque la craie queje perçois a un début et une fin. Tous les objets du sens externe sont en même temps objets du sens interne. le temps est condition de possibilités de tous les phénomènes en général alors que l’espace est seulement condition des phénomène du sens externe.
Ces conditions sont nécessaires et universelles puisque tous les phénomènes du sens externe seront perçus temporairement etspatialement. Cette chose n’a pas de détermination spatiale et temporelle donc elle est irreprésentable.
D’ou viennent ces représentations du temps et de l’espace ? Quelles sont leurs origines ?
C’est par mes sens que j’ai ces sensations. L’espace, quant à lui, est impossible à percevoir et localiser. Le temps est une perception intérieure, percevoir le présent se fait en percevant son découlementen fonction du passé et du futur. Le temps et l’espace n’ont pas lieur d’être sans l’homme, ce ne sont pas des propriétés des choses en soi.
Les représentations viennent de la structure de l’esprit du sujet a priori alors que les représentations a posteriori viennent de l’expérience. Ce qui est a posteriori est la matière et a priori est la forme ; la forme unifie la matière, elle lui donne...
tracking img