Disserte de philo

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (350 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 21 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
I- La connaissance du vivant implique des déformations de la natureII - La connaissance du vivant par le projet mécanisteIII - Difficultés de la connaissance du vivant et méthode pour connaitre levivant sans le dénaturer

Peut-on connaître le vivant sans le dénaturer ? L'enjeu de cette question est de taille du point de vue épistémologique, car elle pose le problème de savoir sur quelsprincipes repose notre connaissance du vivant, et s'ils sont acceptables. Répondre à cette question a aussi des conséquences concernant la hiérarchie traditionnellement admise entre matière inerte etmatière vivante, car si le vivant est régi par les mêmes lois que la matière inerte, a-t-il vraiment plus d'importance ou de valeur ? La question a donc un enjeu métaphysique.

Sujet : Peut-onconnaître le vivant sans le dénaturer?

Introduction:

Tous les scientifiques que ce soit de l’époque antique à aujourd’hui on essayés ou essaye de connaître le vivant, ou plus précisémentde connaître les lois qui régissent le monde vivant. C’est-à-dire que l’on aurait la capacité de connaître l’évolution future du vivant. C’Est-ce qu’on appelle le déterminisme, c’est-à-dire que tousêtre vivant ou inerte et contrôlé par une lois au une action précédente qui entraîne une nouvelle action, c’est le système d’un engrenage. Pour pouvoir connaître quelques chose du vivant une grandemajorité du monde scientifique emploi la thèse matérialiste qui consiste a réduire le vivant au simple état de matière : c’est un vision réductionniste du monde . Mais le problème avec cette vision dumonde c’est que l’on réduit le Vivant à la simple matière, alors que le vivant n’est peut-être pas seulement que matière. Alors peut-on vraiment connaître le vivant sans le déformé ou le rabaisser?Pour le savoir, nous allons d’abord voir les moyens de connaître le vivant avec le point de vue matérialiste ensuite nous verrons que la connaissance du vivant implique forcément sa déformation car...
tracking img