Disserte

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 132 (32837 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 2 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
La culture.

AXE 1 : Nature et Culture, les frontières de l’humain en question. Travail à partir de trois sujets : objectif est de faire comprendre ce qu’est un problème et montrer comment s’y prendre pour construire un problème.

- Peut-on établir une frontière entre l’homme et la nature ?

Phase 1 : Problématisation, c'est-à-dire construction d’un problème philosophique : trouver lenoyau du débat, quelles sont les alternatives concurrentes ? Il y a problème lorsque des thèses opposées et incompatibles ne peuvent être simplement départagées par des savoirs. Il s’agit de découvrir le débat auquel le sujet appelle spécifiquement, c'est-à-dire la tension ou une divergence entre des positions incompatibles et irréductibles qui constituent des réponses possibles à la question. Lesujet doit être renvoyé à une impasse : plusieurs positions sont possibles entre lesquelles il est impossible de prendre parti immédiatement, c'est-à-dire sans un examen de ces positions. Les sujets renvoient à de grands débats philosophiques.
- Il ne faut pas craindre dans un premier temps une réflexion débridée, ne pas avoir peur de se perdre un peu dans les méandres de la question.- Néanmoins l’analyse des notions explicitement et implicitement en présence est indispensable. C’est la conceptualisation : découpage des différents sens des notions en présences, repérages des distinctions directives et opérantes pour le sujet. Quel est, chaque fois, le sens le plus pertinent pour la question ? Pour quel sens la question fait apparaître un problème ?
- Il est bon derepérer aussi la forme de la question : que nous demande-t-on ? Quel type de question nous pose-t-on ? (voir méthode).
- Il est bon de mobiliser ses connaissances.
- Autrement dit : ce sont les notions et les relations entre les notions (telles que le sujet y invite en fonction de sa forme) qu’il faut examiner.
- Rechercher la réponse la plus commune, celle qui correspond à l’opinionimmédiate.  
- Faire la critique de l’opinion.
- Faire la critique de la critique de l’opinion, ce qui permet de déplacer ou de renverser le débat, en tout cas l’opposition des deux thèses doit déboucher sur une troisième solution qui permet de la dépasser. (Une thèse, critique de la thèse, critique de la critique de la thèse.) La plan du devoir découle du problème tel qu’il est construit.C’est le plus souvent, prenant la thèse la plus évidente et en la poussant jusqu’au bout qu’on fait émerger les difficultés auxquelles elle conduit, et que se dévoile dans sa clarté le nœud du problème.

- Pour faire la critique d’une thèse :
- Aller voir sous la thèse ce qui la fait tenir, cherchez ses présupposés et les mettre en question, sur quoi la thèse repose-t-elle ? Quelsen sont les arguments ? Ces arguments sont-ils valables ? Quelles objections peut-on formuler ? Sur quelles distinctions ou identifications repose-t-elle et sont-elles pertinentes ?
- Chercher ses implications théoriques, morales, et matérielles. S’il en est ainsi alors quelles sont les conséquences ? Sur quoi débouche la thèse ? Est-ce tenable ?

Bref, il s’agit de cerner undébat, de le délimiter et de le formuler le plus clairement et le plus rigoureusement possible. Pour cela je vous demande d’utiliser dans vos introductions, une formulation du type : « D’un côté il peut sembler que … étant donné que…, pourtant d’un autre côté il apparaît que … si bien que…. Finalement… ».

Allons-y, en nous concentrant d’abord sur le premier sujet.

1. Analyse (découpage,analyser c’est distinguer pour définir) des notions : conceptualisation.

Homme : espèce, unité du genre humain, nature humaine commune.
Nature : ensemble de ce qui existe indépendamment de l’intervention humaine, s’oppose à artificiel (ce qui est produit par l’activité humaine).
Nature : ce qui définit un être, son essence composée des caractéristiques propres à un type d’être.
L’homme...
tracking img