Dissertes

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1713 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 21 octobre 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
La guerre froide (1947-1991)
{text:bookmark-start} Introduction {text:bookmark-end}
Très rapidement, au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, l'alliance entre les vainqueurs est rompue et les deux blocs militaires et idéologiques se constituent autour d'une part des États-Unis et d'autre part de l'Union soviétique. Dorénavant, les relations internationales vont se concevoir dans unelogique bipolaire, les autres pays devant choisir un camp. Paradoxalement, c'est quand les relations entre les deux Grands évoluent vers moins de tensions que chaque Grand commence à être contesté dans son camp ; mais dans quelle mesure ces contestations remettent-elles en cause la logique bipolaire née au début de la guerre froide ? Passe-t-on alors à une logique multipolaire ? Dans une premièrepartie, nous analyserons la mise en place du monde bipolaire de l'après-guerre, puis nous nous intéresserons à la contestation de cette logique et, enfin, nous verrons comment le monde est passé de la bipolarité à l'unipolarité.
{text:bookmark-start} I. La mise en place des blocs et de la logique bipolaire (1947-1953) {text:bookmark-end}
{text:bookmark-start} 1. Aux sources de la bipolarisation: une incompréhension croissante {text:bookmark-end}
En février 1944, la grande alliance avait semblé sortir renforcée de la conférence de Yalta. Américains et Britanniques avaient accepté les acquisitions territoriales de l'Union soviétique même si ces acquisitions étaient en contradiction avec les buts de guerre que s'étaient fixés de concert les Alliés. En échange, l'Union soviétique s'étaitengagée à organiser des élections libres dans les pays libérés par elle. Mais à la conférence de Potsdam qui se tient juste après la capitulation allemande, la tension devient déjà plus perceptible en raison du refus de Staline d'organiser des élections libres en Pologne. C'est le début d'une incompréhension croissante qui éclate au grand jour en 1947.
{text:bookmark-start} 2. 1947 : l'annéecharnière {text:bookmark-end}
{text:bookmark-start} 3. L'Europe divisée en deux {text:bookmark-end}
{text:bookmark-start} 4. L'achèvement des blocs {text:bookmark-end}
{text:bookmark-start} Transition {text:bookmark-end}
Ainsi, en quelques années, les deux Grands sont passés de la grande alliance à la « grande méfiance ». Mais à partir de la mort de Staline, en 1953, les relations entreles deux superpuissances vont commencer à évoluer, les tensions s'atténuer. Dans la même période, la logique de bipolarisation est de plus en plus contestée.
{text:bookmark-start} II. La détente et la logique bipolaire {text:bookmark-end}
{text:bookmark-start} 1. La détente armée : maintien du statu quo {text:bookmark-end}
Les premiers signes de détente apparaissent dès la mort deStaline en 1953. Le nouveau dirigeant soviétique, Khrouchtchev, propose aux États-Unis la « coexistence pacifique ». En 1956, les deux Grands interviennent, sans se concerter, pour mettre fin à la crise de Suez, concrétisant ainsi la réalité du duopole qui gouverne alors le monde. La crise de Cuba, en 1962, met toutefois le monde au bord de la guerre nucléaire. Elle est l'occasion pour les dirigeantsdes deux Grands de se convaincre d'organiser la détente, c'est-à-dire le maintien du statu quo qui fait qu'aucun des deux Grands ne cherche à étendre son influence au-delà de sa sphère.
Mais dans ce contexte les deux Grands vont surtout devoir apprendre à vivre avec de nouveaux acteurs sur la scène internationale : les pays du tiers-monde. Le tiers-monde est né avec la conférence de Bandung en1955. Les pays pauvres y ont affirmé leur volonté de ne pas se ranger derrière l'un ou l'autre des deux Grands, adoptant une position neutraliste. En fait, le mouvement des non-alignés ne remet pas en cause la logique bipolaire : tout au plus arrive-t-il à utiliser les rivalités entre les deux superpuissances. Ainsi Nasser, en 1956, nationalise le canal de Suez et fait financer le barrage d'Assouan...
tracking img