Dissertions

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 12 (2780 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 27 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Sixtine Combe Laboissière 2010 / 2011, 1ère STG C

La Poésie

I- Introduction

II- Définition

III- Corpus de texte

IV- Lectures analytiques

V- Conclusion

Page 1

Introduction

Un corpus regroupe un ensemble de textes ayant une visée commune. Un corpus peut être constitué dedocuments différents (tableau, extrait de texte...) et ces documents divers ont un point en commun. En général c'est le thème qui fait figure de leur ressemblance.

Ici, le corpus portera sur des textes poétiques ayant tous un thème commun, celui de l’amour.
Comment l’amour est-il représenté dans la poésie ?

Toutes les époques de grande floraison poétique en France ont connu des chantres del’amour qui ont donné à notre patrimoine littéraire quelques-unes de ses réussites. Ainsi, parmi ces textes consacrés, nous avons choisi un poème de Ronsard, la célèbre « Chanson » d’amour de Corneille, un grand chant d’Apollinaire ; par la suite nous entendrons la voix d’Eluard ; enfin une apparition de la jeune fille de Nerval.

Définition

Qu’est-ce que la poésie ?

La poésie estun moyen de s’exprimer librement tout en faisant passer un message. La poésie peut parler de plusieurs sujets et peut même critiquer des événements, des mentalités. Pour le lecteur, la poésie est un moyen de se détendre, car il y a des procédés d’écritures spécifiques (exemple : phrases courtes …)

La poésie est un genre littéraire très ancien aux formes variées, écrites généralement en vers(il existe cependant des poèmes en prose), dans lequel l’importance dominante est accordée à la forme, c’est-à-dire au signifiant. La poésie est un art du langage qui fait une utilisation maximale des ressources de la langue. Elle reste cependant difficile à définir, et cette définition varie d'ailleurs au fil du temps, au point que chaque siècle peut lui trouver une fonction et une expression quivarie aussi d'auteur en auteur.

La poésie est l’art de combiner les sonorités, les rythmes, les mots d’une langue pour évoquer des images, suggérer des sensations, des émotions.

Page 2

Corpus de texte

. « Afin que ton honneur… »

Afin que ton honneur coule parmi la plaine
Avant qu'il monte au ciel engravé dans un pin,
Invoquant tous les Dieux et répandant du vin,
Jeconsacre à ton nom cette belle Fontaine.

Pasteurs, que vos troupeaux frisés de blanche laine
Ne paissent à ces bords! y fleurisse le thym,
Et la fleur dont le maître eut si mauvais destin,
Et soit dite à jamais la Fontaine d'Hélène.

Le passant en été s'y puisse reposer,
Et assis dessus l'herbe à l'ombre composer
Mille chansons d'Hélène, et de moi lui souvienne.

Quiconques en boira,qu'amoureux il devienne,
Et puisse, en la humant, une flamme puiser
Aussi chaude qu'au coeur je sens chaude la mienne.

Pierre de RONSARD

Page 3
. « Chanson »

Si je perds bien des maîtresses,
J'en fais encor plus souvent,
Et mes voeux et mes promesses
Ne sont que feintes caresses,
Et mes voeux et mes promesses
Ne sont jamais que du vent.

Quand je vois un beau visage,
Soudain je mefais de feu,
Mais longtemps lui faire hommage,
Ce n'est pas bien mon usage,
Mais longtemps lui faire hommage,
Ce n'est pas bien là mon jeu.

J'entre bien en complaisance
Tant que dure une heure ou deux,
Mais en perdant sa présence
Adieu toute souvenance,
Mais en perdant sa présence
Adieu soudain tous mes feux (...)

Pierre CORNEILLE

Page 4
. « Une allée du Luxembourg »

Elle apassé, la jeune fille,
Vive et preste comme un oiseau;
A la main une fleur qui brille,
A la bouche un refrain nouveau.

C' est peut-être la seule au monde
Dont le coeur au mien répondrait;
Qui, venant dans ma nuit profonde,
D' un seul regard l' éclairerait !...

Mais non, - ma jeunesse est finie...
Adieu, doux rayon qui m' a lui, -
Parfum, jeune fille, harmonie...
Le bonheur passait, -...
tracking img