Disserttation science et religion

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 23 (5746 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 3 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Iintro:
Les sciences expérimentales ont pour corollaires la démonstration, la preuve et la vérification. Elles s’apparentent aux sciences dites « dures », par opposition aux sciences « souples » que sont les sciences humaines, ou sciences de l’homme. Seules les sciences expérimentales seraient susceptibles de nous apporter des vérités définitives, des certitudes ou des évidences. Leur principalcritère est celui de l’universalité. Dans le domaine des sciences de l’homme, au contraire, on ne pourrait jamais être vraiment certain de rien. Rien ne « prouve » en effet que telle ou telle explication d’un événement historique donné, par exemple, soit la bonne. Les sciences de l’homme seraient toujours soumises au conflit des interprétations. On ne peut pas davantage affirmer qu’Aristote ait euraison contre Platon, Spinoza contre Descartes, Rousseau contre Hobbes ou Voltaire contre Rousseau, dans les solutions que chacun d’eux ont pu apporter à certains problèmes philosophiques précis.De plus, le terme de « progrès », appliqué aux sciences expérimentales implique que les perspectives de connaissances qu’elles recouvrent semblent infinies. La foi religieuse, à l’instar de laphilosophie, n’évoluent pas à proprement parler, même si les modes de croyance, eux, changent avec les époques, varient en fonction des individus. La croyance des individus contemporains ne ressemble pas à la croyance des hommes du Moyen-âge ou du 18ème siècle. La foi religieuse relève, quoi qu’il en soit, d’une croyance et non d’un savoir. Il s’agit d’examiner si ces deux registres se complètent ous’opposent, sachant que les vérités auxquelles ils prétendent accéder ne sont pas de même nature.

La science est-elle incompatible avec la religion?

  L’incompatibilité  est le propre de ce qui ne peut coexister. Si la science et la religion sont incompatibles, cela signifie qu’elles ne peuvent s’accorder sur une question donnée et que si l’on adopte l’une, l’autre est nécessairement exclue. De faitles religions proposent des croyances, des dogmes alors que la science se définit comme une connaissance rationnelle, méthodique et objective d’un domaine d’objets. L’une requiert la foi, l’autre ne reconnaît que la validité de la preuve mathématique ou empirique. L’une se distingue par le caractère foisonnant des croyances, chaque religion ayant son corps de dogmes et souvent des pluscontradictoires, l’autre élabore des propositions susceptibles de faire l’accord de « tous les travailleurs de la preuve » c’est-à-dire de tous les membres de la cité scientifique, quelles que soient leurs appartenances nationales ou religieuses.
 
  A première vue, il semble donc bien que les discours religieux et scientifique ne fassent pas bon ménage mais peut-on parler d’incompatibilité ? La sciencepeut-elle dénier toute légitimité à la religion et réciproquement la religion peut-elle disqualifier la validité scientifique ? Freud s’est efforcé d’instruire le procès de la religion et il a nourri sans trop d’illusions le rêve d’un monde à venir où l’éducation rationnelle supplanterait l’éducation religieuse et affranchirait l’homme de sa séculaire névrose infantile en le faisant accéder à samajorité spirituelle et morale. Pour Freud et de nombreux savants, il y a une incompatibilité de droit entre la science et la religion.
  Or n’y a-t-il pas de grands savants qui sont en même temps des hommes de foi ? Comment comprendre que cette incompatibilité soit démentie par les faits ? S’agit-il de dénoncer l’incohérence de ceux en qui la religion et la science cohabitent ou bien portent-ellessur des réalités si différentes et ont-elles des enjeux si hétérogènes qu’à défaut de pouvoir en concilier les réquisits, il convient d’admettre qu’elles ont chacune leur place dans l’humaine condition ?
 
I)                   Incompatibilité de la science et de la religion.
 
  Les conflits opposant dans l’histoire, la science à l’institution religieuse ne laissent guère de doute sur la...
tracking img