Distance en communication

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2356 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 23 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
[pic]

[pic]

[pic]

Plan

I- L’espace ou territoire en communication.

II- La distance en communication.
1)-La distance intime.
-mode proche.
-mode éloigné.

2)-La distance personnelle.
-mode proche.
-mode éloigné.

3)-La distancesociale.
-mode proche.
-mode éloigné.

4)-La distance publique.
-mode proche.
-mode éloigné.

5)- La distance thérapeutique.

III- la régulation de la distance.

La distance en communication

La communication permet la transmission d’une information d’un point àl’autre (lieu ou personne), elle se fait entre personnes dans un espace ou territoire, l’étude de ce dernier permet de déterminer la proximité que l’on peut définir comme étude de la perception et l’usage de l’espace de l’homme.
I. L’espace ou territoire en communication :
Dans notre communication quotidienne, l’espace dans lequel s’établit notre communication avec les autres, définit le domainede chacun, une sorte de bulle psychologique que l’homme protége et qu’il n’aime pas voir être envahit par l’autre. La manière de structurer l’espace est gérée par des schémas culturels. Lorsque qqn franchit cet espace, cela peut créer un malaise et un désordonnance des idées jusqu'à la rupture du contact de communication.
II. La distance en communication :
Travaillant sur la notiond’espace chez les animaux, Edward Hall a fait une comparaison avec les humains. Une distance est considérée comme une sorte de bulle protectrice créée pour s’isoler des autres, la distance choisie dépendra du type de relation existant entre les individus, la distance interpersonnelle est un moyen d’exprimer les sentiments, on a tendance à se rapprocher des gens qu’on aime alors qu’ons’éloignent des gens détestés. La distance est une compétence que nous activons dès le moment où nous sommes en situation d’interaction. L’intensité de la voix donne des informations sur la distance qui sépare deux individus. (Chuchotement et cri), les sentiments réciproques et les relations mutuelles des interlocuteurs jouent un facteur décisif dans la détermination de leur distance.
Dans le cadre desrelations humaines, Edward Hall parle de 4 distances :
1)-La distance intime :
Elle est mise en œuvre lorsqu’on s’approche de l’individu au point de le toucher, elle estimée à 40cm, on peut dire la distance la plus réduite entre deux individus.
A cette distance particulière, la présence de l'autre s'impose et peut devenir envahissante par son impact sur le système perceptif. La vision(souvent déformée), l'odeur et la chaleur corps de l'autre, le rythme de sa respiration, l'odeur et le souffle de son haleine, constituent ensemble les signes irréfutables d'une relation d'engagement avec un autre corps.
Distance intime. Mode proche. Est celle de l'acte sexuel ou de la lutte, celle à laquelle on réconforte et on protège. La présence ou son imminence domine la conscience despartenaires. Olfaction et perception de la c haleur, vision du détail. La voix joue un rôle mineur dans le processus de communication qui s'accomplit par d'autres moyens.
Distance intime. Mode éloigné (15 à 40 centimètres). Ici, têtes, cuisses, bassins ne sont pas facilement mis en contact, mais les mains peuvent se joindre (se tenir à portée de main). La voix est utilisée, mais comme un murmure.Quand on est entassé dans le bus, le métro, cette distance est abolie, on est comme agressé. La tactique consiste à rester aussi immobile que possible ou à s'écarter au premier contact étranger, les muscles de zones de contact restent contractés.
2)-La distance personnelle :
Elle permet de voir avec finesse et détails toutes les limites de l’autrui, elle est estimée à 1m25cm. (Amis,...
tracking img