Distanciation identification

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2482 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 30 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Question et dissertation à partir d’un corpus de trois textes.

Question :

Nous allons travailler à l’aide de l’analyse du corpus composé de trois textes :
- Le texte A est un extrait de Candide, Ch. III écrit par Voltaire en 1759. Dans ce passage, l’auteur nous décrit une fin de combat.
- Le texte B est un sonnet en alexandrins intitulé « Le Dormeur du Val », écrit par Arthur Rimbaud en1870 et tiré du recueil Poésies. Ce poème nous parle du corps d’un soldat reposant dans la nature .
- Le texte C écrit par Jacques Prévert est un poème en vers libre tiré du recueil Paroles et intitulé « Barbara ». Publié en 1946, ce poème nous parle d’un homme se promenant dans la rue et se souvenant d’une inconnue prénommée Barbara qui courais vers son « amant ».

On peut voir que chacun deces textes tournent autour d’un thème commun : La dénonciation de la guerre. Le champs lexical de la guerre est présent dans chacun des textes :
- Dans le texte A : « canons », «  mousqueterie », «  la baïonnette », « mort », « camp ».
- Dans le texte B : « soldat », «  deux trous rouges ».
- Dans le texte C : « la guerre », « pluie de fer », « de sang », « mort », « pluie de deuil ».
Pourtantchaque texte emplois une dénonciation différente de la guerre.

Par exemple on peut voir que dans l’extrait de Candide, l’auteur fait un récit descriptif, extrêmement cru et réaliste d’une bataille. Il y a un nombre incalculable de mort : « à peu près six mille hommes », « environ neuf à dix mille coquins », « quelques milliers d’hommes », « à une trentaine de milles âmes » (1er paragraphe), deplus Le narrateur tient une véritable comptabilité des tués, et énumère les chiffres et le total final sans manifester aucune émotion.
Il ne fait aucune distinctions de bons ou mauvais : « coquins », « hommes », « vieillards », « filles ». Tandis que le champs lexical de la souffrance et des blessures est fortement présent :  « criblés de coups », « criaient », « égorgées », « mourir »,« sanglantes ». Tout cela nous montre que Voltaire veut démontrer l’atrocité de la guerre, il montre le retour à la barbarie à cause de la guerre. Pourtant, malgré ce récit explicite, l’auteur nous décrit cette scène sans empathie, ni sentiments. Ce qui nous prouve le caractère implicite de ce texte.

« Le Dormeur du Val », d’Arthur Rimbaud est lui aussi implicite. On peut y voir l’omniprésence de lanature sous plusieurs aspects :
- la nature maternelle : « Nature, berce-le chaudement ».
- la nature accueillante : « Dort », « il est étendu dans l’herbe », « dans son lit vert ».
Il peut dormir dans celle-ci, car on peut s’y sentir bien, la nature est réconfortante. Pour l’auteur, la guerre va contre l’ordre de la nature, car c’est la nature qui doit provoquer la mort et non l’homme. Il y adonc violation d’une loi de la nature. De plus l’homme tué est jeune comme la nature (vers 5 : « un soldat jeune »), le vers 5 accentue cette effet juvénile avec les mots « tête nue ». Il n’est plus protégé et est donc vulnérable. Il est présenté dans un état d'abandon total : "bouche ouverte" vers 5, " sa nuque baignant" vers 6, " dort" vers 7, inactivité encore répétée au vers 9 et 13 : insistanceavec le titre du sonnet. Au vers 7, il est "étendu", intensifie l'impression de confort ; vers 8 " un lit vert", la nature lui a construit un lit.Si on regarde d'un peu plus près, nous voyons qu'il paraît mort : vers 14 "deux trous rouges sur le côté droit", il y a allitérations en "r". À partir de ce moment nous basculons dans l'horreur, dénouement très brutal.Il y a donc double bafouage carl’homme donne la mort, et la donne à une jeune personne ce qui va contre l’ordre de la nature. On peut également voir que cette mort est inutile car rien ne change autour de lui. L’auteur veut nous montrer que la guerre détruit l’Homme et le rapport Homme et nature.

Au contraire des deux premiers textes, le texte C de Jacques Prévert est explicite. Il dénonce la guerre lui aussi, mais dénonce...
tracking img