Divers éléments constitutifs d’une représentation

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1752 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 25 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Le festival d’Avignon est un festival de théâtre créé en 1947 par Jean Vilar et qui fut le lieu privilégié d’expression et de réflexion du T.N.P. Lors de la soixante-troisième édition, le public du festival théâtral a pu assister à une mise en scène de Jean-Baptiste Sastre de Richard II de William Shakespeare. Celle-ci s’est vue influer par la réécriture du texte par l’écrivain Frédéric Boyer quia participé à une nouvelle traduction de la Bible par des auteurs contemporains. Le spectacle de Sastre a été particulièrement bien accueilli par les critiques. L’article paru dans Le Monde de Fabienne Darge en témoigne. Ce compte-rendu nous sert d’appui pour dégager les divers éléments constitutifs d’une représentation théâtrale. Tout d’abord, il est important de s’intéresser aux choix de miseen scène. Ensuite, nous verrons le rôle des personnages et des comédiens. Et enfin, l’enjeu de la traduction.

La scénographie est un élément clef de la représentation théâtrale. Le choix du décor est déterminant sur plusieurs plans. Il influe le jeu de l’acteur, l’interprétation de la pièce et la perception du spectateur. Effectivement, le décor peut être la première information dont dispose lespectateur. Cette première image s’ancre dans l’imaginaire du public. Par exemple, le metteur en scène Jean-Baptiste Sastre et le plasticien Sarkis ont travaillé tous deux à la scénographie du spectacle : « Sur le plateau presque nu aux vastes dalles de pierre, une poutre de bois massive, longue de 10 mètres, qui se consume en son extrémité ». Sastre a donc fait le pari d’une certaine sobriété. Cedécor épuré témoigne d’un choix tranché de la part du metteur en scène. Ainsi, la scénographie est déterminante dans la mesure où elle influe fortement à la fois les acteurs et le public.
L’ambiance sonore fait partie des choix qu’un metteur en scène doit effectuer. Qu’elle soit inexistante ou particulièrement présente, elle a une portée considérable. Dans le son, il faut comprendre lesbruitages, qui peuvent créer divers effets, mais également la musique. Tous ces éléments sont aussi important que la scénographie dans la mesure où, l’atmosphère qu’ils dégagent donne à voir une lecture singulière de la pièce de théâtre représentée. De plus, le lieu influe sur le son. Pour le spectacle de Sastre, l’ircam a mis à la disposition de Sastre un système de diffusion sonore inédit, la WFS (WaveField Synthesis) qui permet de contrôler les sources sonores dans l’espace. Couplée au système de diffusion conventionnel de la Cour d’honneur, la WFS est utilisée pour le renfort des voix en exploitant la possibilité de co-localiser l’amplification de chacune des voix avec les acteurs. Tout ce dispositif est évidemment à prendre en compte dans l’analyse de la représentation théâtrale.
Au mêmetitre que la matière sonore, le metteur en scène exploite le potentiel des lumières. Celles-ci font parti de tout un travail visuel et participent activement à l’interprétation de la représentation. Effectivement, elles peuvent servir à focaliser l’attention du spectateur sur un élément bien précis. La journaliste Christine Monin dit à propos du spectacle de Sastre : « Les murs du Palais des Papessont simplement sculptés par la lumière d’André Diot et les images du plasticien Sarkis qui en soulignent avec élégance les reliefs et les zones d’ombre ». Malgré son avis défavorable sur le spectacle, sa remarque témoigne d’une prise en compte et d’un choix esthétique du lieu transformé en espace dramatique grâce aux travails d’artistes. De même, cette « atmosphère crépusculaire » dont parleFabienne Darge est très probablement créée par tout un dispositif de lumières.
Ainsi, les choix de mise en scène sont une composante essentielle de la représentation théâtrale puisqu’ils instaurent une esthétique originale et tendent, par leur signification, à montrer un nouveau point de vue sur l’œuvre représentée. Cependant, toute cette organisation de l’espace dramatique ne prend sens qu’au...