Divers

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1359 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 31 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Biographie de Montaigne

Michel de Montaigne est né le 28 février 1533 au château de Montaigne, à Saint Michel de Montaigne, dans le Périgord et mourut le 13 septembre 1592 à Montaigne.

Il est issu d'une famille aristocratique anoblis récemment. Il est le fils de Pierre Eyquem de Montaigne qui était un humaniste ouvert aux idées nouvelles et d'Antoinette de Louppes qui était une descendantede courtiers juifs. Il eut comme frères Thomas, seigneur de Beauregart et d'Arsac, Pierre, seigneur de la Brousse et Bertrand de Montaigne. Il eut également trois soeurs, Jade, épouse du seigneur de Lestona, Léonor de Montaigne dont il fut le parrain alors qu'il avait 19 ans, et Marie de Montaigne.
Il reçoit une éducation très riche, qui illustre l'idéal nouveau de la renaissance et a unprécepteur allemand qui lui a toujours parlé en latin. Ce précepteur lui ayant appris le latin dès le plus jeune âge, cette langue s'impose comme sa langue originelle et maternelle. A l'âge de six ans, il sera pensionnaire au collège de Guyenne à Bordeaux puis fera des études de droit à Toulouse. Il a les meilleurs maîtres et assimile brillamment l'enseignement humaniste qui y est dispensé. Il estensuite nommé conseiller à la Cour des Aides de Périgueux en 1554, puis au parlement de Bordeaux en 1557 jusqu'en 1770. Montaigne y rencontre Etienne de la Boétie qui sera son ami jusqu'à la mort de celui-ci en aôut 1763 à l'âge de 33 ans. N'étant pas passionné par la magistrature, il cherche à faire évoluer sa situation et monte donc à Paris à deux reprises en 1559 et 1561 afin d'élargir ses relations.Puis, il participe en 1562 au siège de Rouen par lequel les armées royales reprennent la ville aux protestants. En 1565, il épouse, à 32 ans, Françoise de la Chassaigne, de 11 ans plus jeune que lui qui était la fille d'un parlementaire bordelais. En 1568, son père meurt. Il hérite alors de son nom ainsi que de son patrimoine. Respectant son souhait, il publie une tradution de la Théologienaturelle de Raymond Sebond, théologien espagnol. L'échec de sa candidature pour être promu à la grande chambre (14 novembre 1569), lui fait prendre la décision de se détacher de l'administration afin d'avoir du temps pour lui et pouvoir gérer les terres familiales. Il décide alors de s'éloigner de la vie publique et fait aménager dans une tour de son château, sa « librairie » (sa bibliothèque)contenant tous ses livres ainsi que ceux

que lui avait légué La Boétie. Il a d'ailleurs fait publier les écrits de La Boétie avant de se retirer dans sa « librairie ». En 1570, son premier enfant, une fille nommé Thoinette, naquit mais mourut à l'âge de deux mois. En septembre il prend sa retraire après avoir vendu sa charge de conseiller. En 1571, il fut décoré par Henri III de l'ordre deSaint-Michel et est nommé Gentilhomme ordinaire de la chambre du Roi, et Léonor naquit. En 1572, il commence la rédaction des Essais. En 1573, il eut une troisième fille, Anna qui ne vécut que sept semaines. En 1574, Montaigne fait un discours remarqué devant le parlement de Bordeaux. Cette même année, naquit sa quatrième fille qui ne vécut que trois mois. En 1577, il fut nommé par Henri de Bourbon, roi deNavarre et futur Henri VI, gentilhomme de sa chambre, et sa cinquième fille naquit mais mourut un mois après. En 1578, une maladie de la vessie, des calculs, comme son père, se déclare. Il entreprend alors un long voyage de treize mois en Italie (1580) à travers la Suisse et l'Allemagne, la Lorrain, dans le but de se soigner aux eaux thermales de ces pays. La situation religieuse dans ces paysprotestants inspirera son journal de voyage qui sera retrouvé et édité en 1774. Henri III le fait chevalier de l'ordre du Saint-Esprit en 1579. En juin 1580, il publie les deux premiers livres des Essais. C'est à Lucques en octobre 1581 pendant l'un de ses voyages qu'il apprend qu'il est élu maire de Bordeaux, siège qu'occupa aussi son père. En novembre, une lettre du roi confirme sa motivation....
tracking img