Diverses citations classiques

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (869 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 25 septembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
XVIIe Siècle
LE CID - CORNEILLE
-« Si l’amour vit d’espoir, il périt avec lui : »
- « Rodrigue, as-tu du cœur ? »
- « Va, cours, vole, et nous venge. »
- « Père, maîtresse, honneur, amour,Noble et dure contrainte, aimable tyrannie, »
- « Allons, mon âme ; et puisqu’il faut mourir
Mourons du moins sans offenser Chimène. »
- « Qui ne craint point la mort ne craint point les menaces. »
-« Aux âmes bien nées
La valeur n’attend point le nombre d’années. »
- « Ton bras est invaincu, mais non pas invincible. »
- « A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire. »

HORACE – CORNEILLE- « Mourir pour le pays est un si digne sort Qu’on briguerait en foule une si belle mort. »
- « Je me mets à faire pis en l’état où nous sommes le sort et les démons et les Dieux et les hommes. Cequ’ils ont de cruel et d’horrible et d’affreux l’est bien moins que l’honneur qu’on nous fait à tous deux. »

LE TARTUFFE - MOLIERE
- « C’est être libertin que d’avoir de bons yeux. »
- « Lavertu dans le monde est toujours poursuivie ;
Les envieux mourront, mais non jamais l’envie. »
- « Non , vous serez, ma foi ! tartuffiée. »
- « Un cœur qui nous oublie engage toute notre gloire ;
Ilfaut à l’oublier mettre aussi tous nos soins :
Si l’on n’en vient à bout, on le doit feindre au [moins ; »
- « Couvrez ce sein que je ne saurais voir : »

DOM JUAN-MOLIERE
- « L'hypocrisie est unvice à la mode, et tous les vices à la mode passent pour vertus. »

BAJAZET- RACINE
- « Que ne puis-je avec elle expirer de douleur. »
- « Ah ! Destins ennemis, où me réduisez-vous ? »
- « Ni lamort ni vous-même,
Ne me ferez jamais prononcer que je l’aime,
Puisque je n’aimerai que vous. »
- « L’amour le plus discret Laisse par quelque marque échapper son secret. »

IPHIGENIE - RACINE-« Juste ciel ! C’est ainsi qu’assurant ta vengeance
Tu romps tous les ressorts de ma vaine prudence ! »
- « Va, dis-je, sauve-là de ma propre faiblesse. »
- « Cependant par un sort que je ne...
tracking img