Divulgation ou non divulgation de l'inceste

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 36 (8937 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 4 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À TROIS-RIVIÈRES

TRAVAIL

PRÉSENTÉ À
YVAN LEROUX

COMME EXIGENCE PARTIELLE
POUR LE COURS
ACTIVITÉ DE SYNTHÈSE EN PSYCHOLOGIE
GPS-1033

PAR

MARTINE SOULIÉ

LA NON DIVULGATION OU LA DIVULGATION DU SECRET PAR LA VICTIME INCESTUÉE

26 AVRIL 2005
Table des matières

Introduction 1
Qu’est-ce que l’inceste? 2
Les effets à long terme chez la victime d’inceste4
Le dévoilement du secret 6
Secret et confidence 7
Secret et confrontation 9
Secret, crédibilité, bouleversement 9
Dévoilement volontaire, accidentel ou inapproprié 10
Dévoilement intrafamilial et dévoilement extrafamilial 11
Dévoilement spontané, dévoilement différé 12
Le non dévoilement du secret 13
Le pouvoir du secret 15
Secret et judiciarisation 16
Synthèse 16
Conclusion 17Annexe 1 18
Références 20

Introduction

De nos jours, nous remarquons une sensibilisation plus grande de la population aux agressions sexuelles et nous constatons de plus en plus que les victimes d’inceste osent dénoncer leur agresseur, en utilisant les procédures judiciaires. L’inceste consiste en un geste amoral et punissable par la loi, car il est de nature sexuelle et posé par unepersonne donnant ou recherchant une stimulation sexuelle non appropriée quant à l’âge et au niveau de développement de l’enfant ou de l’adolescent-e, portant ainsi atteinte à son intégrité corporelle ou psychique, alors que l’abuseur a un lien de consanguinité avec la victime ou qu’il est en position de responsabilité, d’autorité ou de domination avec elle. Selon Tremblay (1998) « l’enfant peut, parexemple, éprouver le sentiment d’être un partenaire privilégié ou le complice d’une situation dont le caractère secret, à ses yeux, présentera éventuellement un attrait ludique ou de connivence, dont l’arrêt laissera un vide ou même de la nostalgie, malgré la souffrance qui a pu l’accompagner » (p.28). Une recherche importante effectuée par Russell (1986) et aussi la plus connue, montre « qu’une forteproportion des abus sexuels intrafamiliaux échappent à la connaissance des chercheurs et des professionnels » (pp. 59-74). Ainsi, toutes les formes de violence conjugale et familiale sont plus ou moins entourées de secret, car il peut servir à la fois pour protéger la victime ou pour la torturer, mais selon Tremblay (1998) « les abus sexuels intrafamiliaux sont encore plus méconnus que lesautres, notamment en raison du secret qui les entoure » (p.29).

C’est pourquoi, en tout premier lieu, nous allons définir ce qu’est l’inceste et nous serons en mesure de comprendre un peu plus le traumatisme provoqué par le contact non désiré avec la sexualité que lui impose un adulte. Par la suite nous analyserons les facteurs qui influencent le dévoilement du secret et nous tenterons d’expliquersur quelles bases se maintient la loi du silence par les victimes incestées. Finalement, nous terminerons notre analyse par une synthèse des éléments énoncés afin de mieux saisir toute l’importance de cette problématique du secret.
Qu’est-ce que l’inceste?

La définition de l’inceste a varié selon les époques mais historiquement, selon Justice et Justice (1979) (cité dans Cohen, 1991), les loissur l’inceste concernaient beaucoup plus l’interdit du mariage pour les personnes liées par le sang ou la parenté que la prohibition des rapports sexuels. En Égypte, par exemple, les relations sexuelles incestueuses étaient encouragées. En effet, selon Kélada (1975) :

Les mots frère et sœur signifiaient  amant et amante, ce qui semble être écho d’une époque où les mariages entre frère etsœur étaient licites. [...] Ce sont les Romains qui ont commencé à réprimer l’inceste, malgré des exemples notoires de relations incestueuses, telles celles de Néron avec sa mère Agrippine qui avait déjà eu des rapports sexuels avec son frère Galigula. Les Romains avaient prévu des peines sévères : on contraignait les personnes au suicide. Plus tard, on condamnait les coupables au bûcher et la...
tracking img