Doc histoire

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (299 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 25 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Il s’agit avant toute chose d’îles occupées par des populations indiennes. C’est l’une d’entre elles, les "Karibs", un peuple majoritairement présent dans les Petites Antilles, quidonnent son nom à l’ensemble insulaire. L’arrivée de Colomb et la conquête –dont Hernan Cortès est un des bras armés- qui lui succède des années plus tard réduisent dramatiquement lapopulation indienne. Les indigènes sont terrassés par les armes des nouveaux arrivants et par le "choc microbien". Leur grande vulnérabilité face à des infections telles que la grippe, lavariole ou encore d’autres maladies importées par les Européens les rend bien peu résistants. Ils se soumettent, succombent lentement, ou disparaissent.

L’île d’Hispaniola, lesfutures Haïti et Saint-Domingue, fournit un exemple éclairant. Les Espagnols, à peine arrivée sur l’île, se rendent maîtres des lieux. Malgré leur résistance, les Tainos sont impuissants faceà la puissance européenne. Exterminés, mis en esclavage (1) , ils se laissent mourir de faim. Les mères avortent ou assassinent elles-mêmes leurs bébés. En une trentaine d’années, ilne reste plus que 10% de la population tainos. Confrontés à cette situation, les Européens choisissent plus tard de faire venir une autre populations vers les îles : les Noirs.

Apartir de la fin du 16e siècle, une lente immigration se met en place. Les Européens confrontés à des crises économiques sur leur continent comptent sur leurs colonies pour ressusciter lestrésoreries moribondes de leurs royaumes. Les monarchies européennes, bien décidées à faire fructifier leurs propriétés d’outre-mer, déportent des Nègres au même moment. A Cuba, lapopulation croit à une vitesse très réduite. Au milieu du 16e siècle, l’île compte des colons espagnols, italiens, allemands ou portugais. On y compte aussi des Indiens et des Noirs.
tracking img