Doc; pdf

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 18 (4292 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 4 janvier 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
1ère Partie |Avant la Révolution Industrielle | |

1 – Le Mercantilisme 

Aperçu d’ensemble

Le Mercantilisme est une doctrine qui se préoccupe des moyens d'augmenter la richesse de l'Etat. Cette doctrine s’étend de la fin du Moyen-Âge au milieu du 18ème siècle. Le mot "mercantiliste" vient de l'italien "mercante" qui signifie "marchand".

Cette doctrine économique prône le développementéconomique par l'enrichissement des nations au moyen du commerce en général, du commerce extérieur en particulier, mais aussi de l'industrialisation. Elle se situe historiquement à la fin du Moyen-Âge et marque aussi la fin de la prééminence des doctrines de l'Église dans l'organisation sociale.

Il existe plusieurs écoles mercantilistes qui se différencient principalement sur la façon deprocéder pour accumuler la richesse. Nous allons donc étudier successivement :

← Le mercantilisme espagnol, que l'on appelle ainsi parce qu'il est né en Espagne. On l'appelle aussi parfois le "Bullionisme" de l'anglais « bullion » (lingot). Ce mercantilisme est né de la préoccupation spécifique de l'Espagne qui était de conserver dans le pays l'or qui venait de ses conquêtes. On retrouve aussi cesouci au Portugal, en Italie ou d’autres pays européens tels l’Angleterre. L'augmentation de la richesse, selon cette « École », se fait donc par accumulation d'or et d'argent.

← Le mercantilisme français, qui est représenté par des hommes tels que Jean BODIN (1530-1596), Antoine de MONTCHRESTIEN (1575-1621) ou Jean Baptiste COLBERT (1619-1683). Il s'agit toujours d'enrichir l'Etat, mais parle développement industriel. L'Etat doit donner l'exemple en créant de grandes activités comme par exemple des manufactures (c'est le nom que l'on donnait aux usines).

← Le mercantilisme commercialiste, qui est représenté par des hommes tels que, Thomas MUN (1571-1641), William PETTY (1623-1687), et David HUME (1711-1776). Ces auteurs font l'apologie de l’enrichissement par le commerce engénéral et le commerce maritime en particulier. Mais ils vont se démarquer progressivement du mercantilisme et devenir des précurseurs du libéralisme.

A - le mercantilisme espagnol : L’obsession de l’or

Au 16ème siècle, l'Espagne colonise l'Amérique du sud et contrôle l'exploitation des mines d'or du Mexique et du Pérou. L'or arrive en Espagne par bateaux entiers et on estime que de 1500 à1600, la quantité d'or disponible en Europe est multipliée par huit. Et le mouvement d'entrée d'or et d'argent a encore augmenté au 17ème siècle.

Au lieu de seulement contenter les espagnols, cet énorme afflux d'or engendre aussi une obsession : comment conserver l’or, l'empêcher de s'écouler au dehors ?

Tous les moyens sont mis en oeuvre pour défendre l'or qui est considéré comme le symbolede la puissance et de la prospérité. C'est ainsi que l'on développe des doctrines défensives et thésaurisatrices.

[Thésauriser, c'est amasser des valeurs pour elles-mêmes. La thésaurisation s'oppose à l'épargne. La thésaurisation est stérile tandis que l'épargne est productive car celui qui épargne permet à d'autres d'investir. Celui qui thésaurise prive au contraire les autres des ressourcesqu'il accumule.]

Pour parvenir à ce but, l'Espagne a recours à l'interdiction, puis au protectionnisme.

B – Le mercantilisme français

Le mercantilisme français est représenté par des hommes tels que Jean BODIN (1530-1596), Antoine de MONTCHRESTIEN (1575-1621) et Jean Baptiste COLBERT (1619-1683). Il s'agit d'enrichir l'État, mais cette fois autant par le développement industriel quecommercial et non au détriment des intérêts «économiques ». L'Etat doit donner l’impulsion en créant de grandes activités, « les manufactures ».

Jean BODIN (1530-1596) est surtout connu aujourd'hui pour son célèbre aphorisme : "Il n'est de richesse ni force que d'hommes". Il pense que la richesse économique est la condition d'un état puissant. Ses idées sont assez proches de celles d'un autre...
tracking img