Doc sur la grce

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1246 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 16 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
La tragédie grecque est un genre littéraire majeur de la Grèce antique. Sa date de naissance est inconnue : nous savons seulement que le premier concours tragique se déroule en 524 av. J.-C. La première tragédie qui nous soit conservée est les Perses d’Eschyle, représentée en 472 av. J.-C.
Aristote définit la tragédie comme «l'imitation d'une action noble [...] faite par des personnages enaction et non par le moyen d'une narration, et qui par l'entremise de la pitié et de la crainte, accomplit la purgation («catharsis») des émotions de ce genre» (Poétique, 1449b).
Sommaire
[masquer]
1 Étymologie
2 Structure
3 Sujets
4 Conventions
5 Acteurs
6 Notes
7 Voir aussi
7.1 Articles connexes
7.2 Bibliographie

Étymologie [modifier]
Le mot vient du grec ancienτραγῳδία / tragoidía, mot que l’on fait habituellement dériver de τράγος / trágos, « le bouc », et de ᾄδω / áidô, « chanter ». Le mot signifierait donc « chant de bouc ».
Une tragédie antique désignait une mise en scène particulière dans laquelle les scènes jouées par les dramaturges (personnages nobles) étaient introduites et liées entre elles par les chœurs composés de personnages anonymes revêtus depeaux de bouc leur apportant cette présence abstraite. La signification du mot a ensuite évolué et l'adjectif τραγικός / tragikós ne signifie, à l’ère classique, que « qui se rapporte à la tragédie, tragique »; En grec moderne, le terme τραγouδία / tragoudía, désigne une chanson, chanson populaire et le mot τραγouδῳ / tragouzo, est le verbe chanter. La notion principale initiale désignant unensemble de règles de mise en scène a complètement disparu. En revanche, les thèmes développés dans ces τραγῳδία / tragodía trouvant habituellement le dénouement par la mort sont directement à l'origine de la famille de mots français 'tragédie', 'tragique', etc.
Jane Ellen Harrison[1] signale que Dionysos dieu du vin (boisson des couches aisées) s'est substitué tardivement à Dionysos dieu de labière (boisson des couches populaires) ou Sabazios, dont l'animal emblématique chez les Crétois était le cheval (ou le centaure). Il se trouve que la bière athénienne était une bière d'épeautre, trágos en grec. Ainsi, les « odes à l'épeautre » (tragédies) ont-elles pu être considérées tardivement, par homonymie, comme des « odes aux boucs » (l'animal qui accompagnait le dieu et était associé au vinchez les Crétois).

Structure [modifier]
Elle se compose d’une alternance entre parties parlées, parties chantées et récitatifs (psalmodies accompagnées de musique). Aristote en propose un schéma dans sa Poétique (1452b14) :
prologue (parlé) ;
πάροδος / párodos (chant d’entrée du chœur) ;
épisode (parlé) ;
στάασιμον (μέλος) / stásimon (mélos) (chant du chœur sur la scène) ;
ἔξοδος /éxodos (sortie du chœur, parlé).
Plusieurs couples épisode–stasimon se succèdent, le plus souvent trois ou cinq. Quelques exemples de pièces peuvent être : l’Antigone de Sophocle ou la Médée d’Euripide... Le schéma d’Aristote est en réalité une simplification : plusieurs tragédies s'en écartent. Ainsi, peut se substituer au stasimon le κομμός / kommós (littéralement, « coup dont on se frappela poitrine, en signe de deuil »), dialogue chanté par le chœur et un ou plusieurs personnages, mais aussi des duos ou monodies chantés par les acteurs seuls. De même, la longueur des différents élément peut variée considérablement : dans l’Héraclès d’Euripide, le prologue est très long et la parados courte ; dans Œdipe roi, les trois épisodes sont assez longs alors que le quatrième est trèscourt.
Les dialectes utilisés sont l’ionien-attique (parlé à Athènes) pour les parties parlées ou récitées, et le dorien (dialecte littéraire) pour les parties chantées. Les premières utilisent surtout des rythmes iambiques (trimètre iambique), jugés les plus naturels par Aristote, tandis que les secondes recourent à une grande variété de mètres.

Sujets [modifier]

HYPERLINK...
tracking img