Docteur folmour

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1010 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 15 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
1)
Pendant la Guerre Froide, les états unies avaient en effet, une flotte prête 24h sur 24 à agir. Cette flotte était composé de plus de 80 B-52 prêt à riposté en cas de menace nucléaire provenant de l’URSS et ce de 1958 à 1991 (à la fin de guerre froide).

La « machine du jugement dernier » (Doomsday Machine) décrite par l'ambassadeur soviétique dans le film a vraiment été étudiée par l'URSSau début des années 1960. Le projet consistait en un vaste cargo rempli de produits hautement radioactifs qui devait circuler le long des côtes soviétiques et qui, en cas de destruction de l'URSS, devait jouer le rôle d'une immense bombe radiologique. Ce projet n'a jamais vu le jour devant les risques évidents d'accident.
La bombe radiologique (également appelée bombe sale ou radio-biologique)est une bombe conventionnelle, entourée de matériaux radioactifs destinés à être répandus en poussière lors de l'explosion. Cette explosion a donc l'intensité thermique et mécanique d'une bombe conventionnelle, mais dissémine autour d'elle des éléments radioactifs qui auront des effets à long terme. Le but principal n'est donc pas de détruire, mais de contaminer une zone géographique et lespersonnes présentes en son sein par des radiations directes (premier effet) et l'ingestion et l'inhalation de matériaux radioactifs (deuxième effet).
L’une des conséquences de l’utilisation d’une telle arme et de subir le syndrome dit d’irradiation aigu.
Aux très fortes doses (> 20–50 Gy) le système nerveux est touché ; désorientation, ataxie (incoordination des mouvements volontaires), délire,coma, convulsions, puis mort surviennent quelques minutes à quelques heures après l'exposition. Une période de récupération partielle des capacités de quelques heures peut être observée.
Pour des doses moindres (1–20 Gy), le syndrome se déroule en trois phases9,8 :
une phase prodromique, non mortelle, débute entre quelques minutes et quelques heures après l'exposition et dure au plus quelquesjours, avec, en fonction de l'intensité de l'exposition : fatigue, céphalée (mal de tête), nausée et/ou vomissements, érythème (rougeurs de peau) ;
une période de latence de quelques jours à deux semaines durant laquelle le patient recouvre tout ou partie de ses capacités ;
une phase aiguë, potentiellement mortelle, dure un mois à deux ans, avec des problèmes hématologiques, gastro-intestinaux,respiratoires et/ou cutanés, selon la gravité de l'exposition et les organes principalement touchés, les symptômes pouvant être nausée, vomissements, asthénie (fatigue générale), anorexie (perte de l'appétit), alopécie (perte des cheveux et des poils), érythème, ulcération ou nécrose de la peau, immunodépression (faiblesse du système immunitaire), saignements incontrôlés de la bouche, hémorragiesinternes, diarrhée et déshydratation, douleurs thoraciques, insuffisance respiratoire.
La survenue de la phase prodromale est d'autant plus rapide que l'irradiation est sévère ; la durée de la période de latence diminue avec l'importance de la radio-exposition.
Pour une irradiation interne, le décès a généralement lieu dans les deux mois suivant l'irradiation, par infection ou hémorragie interne(1,5–10 Gy) ou par diarrhée de type dysentérique. Il est attesté à partir de 1,5 Gy (exposition rapide, sans soins) et est quasi-certain au-delà de 10 Gy. Pour des doses intermédiaires, la survie dépend de soins intensifs. Dans le cas d'une irradiation externe, par des rayonnements peu pénétrants, la peau et les voies respiratoires peuvent être spécifiquement touchées ; la mort peut alors survenir pourdes doses élevées (> 8–10 Gy) dans les semaines ou mois suivant l'exposition.
Ainsi, une arme Radiologique si elle est d’une taille assez conséquente peut provoquer un Holocauste total ayant plus ou moins les mêmes effets qu’une bombe nucléaire. On a pu prouvé que des victimes d’Hiroshima avaient été touché par le syndrome d’irradiation aiguë.
(Le Gy ici utilisé et le Gray)
2) Dans la...
tracking img