Docteur

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 13 (3080 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 25 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
LA PARTICIPATION POLITIQUE DES FEMMES AU BURKINA FASO

I. INTRODUCTION

Avec l'adoption par référendum le 2 Juin 1991 de la Constitution de 4e République, le Burkina Faso a amorcé une transition démocratique, marquée notamment par l'organisation de plusieurs consultations électorales plus ou moins pluralistes, transparentes, régulières et sincères: présidentielles en 1991, 1998,2005, 2010, législatives en 1992, 1997, 2002, 2007, et municipales en 1995, 2000 et 2006. Cette routinisation des élections sans discontinuité, constitue un événement inédit dans l'histoire constitutionnelle du Burkina Faso et témoigne des progrès de la construction démocratique.
Mais ce processus amorcé en 1991 connaît de nombreuses insuffisances, avec notamment l’hégémonie du parti aupouvoir, la marginalisation de l’opposition, la faible crédibilité des processus électoraux et de la justice, l’efflorescence de la corruption publique, ainsi que la succession de crimes économiques et de sang restés impunis. Si le pays a marqué des points significatifs dans sa transition vers la démocratie, et semble avoir éloigné le spectre des régimes d’exception, qui se sont succédés parfois à unrythme effréné, il n’en demeure pas moins que ses acquis démocratiques demeurent fragiles, et de nombreuses réformes restent à faire pour parvenir à une consolidation démocratique.

S’il y a un domaine où le Burkina Faso les progrès enregistrés par le pays sont lents, c’est bien celui de l’affirmation du leadership féminin. Que ce soit au niveau politique, administratif ou économique, lesfemmes restent sous-représentées dans les sphères de décision, alors qu’elles forment plus de la moitié de la population. Une telle situation affecte la nature et entache la qualité de la gouvernance au Burkina Faso. C’est dans ce contexte que les autorités publiques, avec l’appui des organisations de la société civile ont pris des initiatives en faveur d’une plus grande participation etreprésentation des femmes dans les sphères de décision. C’est ainsi qu’un forum a été organisé en juin 2006 par l’Assemblée nationale. Les conclusions de cette importante rencontre étaient les suivantes :

1. Le forum a reconnu qu’en dépit de leur poids démographique et nonobstant les textes nationaux et internationaux ratifiés par notre pays, les femmes sont sous représentées dans les sphères dedécision au Burkina Faso.
2. Une telle situation pose un véritable problème de démocratie et de développement auquel il convient de trouver des solutions. De manière générale, les participants au forum sont d’avis qu’une loi peut contribuer au renforcement de la participation et de la représentation des femmes dans les sphères de décision. Cependant, la loi à elle seule ne suffit pas. Des mesuresd’accompagnement sont tout aussi nécessaires.
3. Pour réussir une telle initiative, il faudra, outre de la volonté politique, de la détermination, de la solidarité, et la combinaison des mécanismes, lesquels peuvent être mis en place progressivement.
4. L’instauration d’un système de quotas nécessitera des réformes. Le forum a relevé qu’en la matière, il existe des règles et des procédures àrespecter. Qui plus est, la question de la constitutionnalité d’une loi sur les quotas a fait l’objet de débats contradictoires.
Au sortir de ce Forum, le caucus genre de l’Assemblée nationale a formulé une proposition de loi instituant des quotas de 30% dans les sphères de décision (conseils municipaux, Assemblée nationale, gouvernement, Haute administration, etc.) en faveur de l’un oul’autre sexe. Cela signifie en pratique que les hommes ou les femmes ne devraient pas occuper plus de 70% des postes de décision au détriment de l’autre sexe. L’application de système devrait déboucher ainsi sur la participation d’une trentaine de femmes à l’Assemblée nationale burkinabè. Pourquoi 30% ? Tout simplement parce que les spécialistes de la science politique estiment que c’est autour...
tracking img