Doctrine

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1424 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 20 mars 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
A.− Ensemble de principes, d'énoncés, érigés ou non en système, traduisant une certaine conception de l'univers, de l'existence humaine, de la société, etc., et s'accompagnant volontiers, pour le domaine envisagé, de la formulation de modèles de pensée, de règles de conduite.
1. En gén. Vous voulez dénoncer tous les dogmatismes, tous les systèmes, toutes les doctrines, rendre leurs élémentslibres pour de nouvelles combinaisons doctrinales (Barrès, Cahiers, t. 10, 1913, p. 134). Il [le moderne] a vu, en quelques dizaines d'années, régner successivement, et même simultanément, des thèses contradictoires également fécondes, des doctrines et des méthodes dont les principes et les exigences théoriques s'opposaient et s'annulaient (Valéry, Variété III, 1936, p. 164). Ce qui vagit et fourmilleen nous toujours un peu sommaire, inexplicable, flou, ils le traduisent en statistiques, en dogmes stricts, en doctrines puissamment assises sur le vide (Arnoux, Roy. ombres, 1954, p. 42) :
1. Si une doctrine est vraie, il ne faut pas la craindre; si elle est fausse, encore moins, car elle tombera d'elle-même. Ceux qui parlent de doctrines dangereuses devraient toujours ajouter dangereuses pourmoi.
Renan, L'Avenir de la sc., 1890, pp. 445-446.
SYNT. Doctrine commune, générale, moderne, traditionnelle; bonne, nouvelle, pure, saine doctrine; point(s) de doctrine; au nom d'une doctrine; exposer, prêcher, professer une doctrine.
2. Domaine relig., moral. Doctrine catholique, évangélique, spirituelle, théologique; doctrine de l'Église. On était frappé de la contradiction de leurs dogmes[des prêtres], de leurs maximes, de leur conduite, avec ces mêmes évangiles, premier fondement de leur doctrine comme de leur morale (Condorcet, Esq. tabl. hist., 1794, p. 104). Toute doctrine religieuse est ferment et règle de vie religieuse (Bremond, Hist. sent. relig., t. 4, 1920, p. 414). Dans le Dieu fashionable qu'on m'enseigna, je ne reconnus pas celui qu'attendait mon âme (...) je servaissans chaleur l'idole pharisienne et la doctrine officielle me dégoûtait de chercher ma propre foi (Sartre, Mots, 1964, p. 79) :
2. Certaines théories qui se disent scientifiques (...) construisent, mais n'observent pas. Elles voient dans la morale, non un ensemble de faits acquis qu'il faut étudier, mais une sorte de législation toujours révocable que chaque penseur institue à nouveau. La moraleréellement pratiquée par les hommes n'est alors considérée que comme une collection d'habitudes, de préjugés qui n'ont de valeur que s'ils sont conformes à la doctrine; et comme cette doctrine est dérivée d'un principe qui n'est pas induit de l'observation des faits moraux, mais emprunté à des sciences étrangères, il est inévitable qu'elle contredise sur plus d'un point l'ordre moral existant.Durkheim, De la Division du travail soc., 1893, p. xli.
3. Des lectures comme l'Imitation, qu'il n'eut pas comprises autrefois, le transportaient. Jadis, une telle doctrine d'ascétisme et d'humilité lui eût fait hausser les épaules, lui qui, aveugle envers lui-même, envers sa femme et les siens, avait fait son idéal de la conquête de l'argent...
Van der Meersch, Invasion 14, 1935, p. 296.
− P.méton., HIST. RELIG. Doctrine chrétienne. Congrégation religieuse vouée à l'enseignement. Revêtu de sa première culotte, il avait été traîné par la tante à l'école des sœurs de la Doctrine (Theuriet, Mais. deux barbeaux, 1879, p. 144). Noviciat chez les frères de la Doctrine chrétienne. Pendant quarante ans, appris à lire et à écrire aux enfants de neuvième (Bloy, Journal, 1905, p. 275). Les écolesprimaires sont avant tout diocésaines, les maîtres, choisis par l'évêque sont, en grand nombre des laïcs, souvent des frères de la doctrine chrétienne (Encyclop. éduc., 1960, p. 86).
3. Domaine philos., idéol. Doctrine métaphysique. On dirait, à entendre certains professeurs de philosophie, que le système de l'harmonie des nomades fut un produit bizarre de l'esprit de Leibniz. (...) Le seul...
tracking img