Document aca

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1322 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 6 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Alcool chez les jeunes
- evolution (aggravation)
Même si la consommation d’alcool par les jeunes est e hausse, elle l’est toujours moins qu’en 1996 où les 13-20 ans étaient 44% à avoir connu une ivresse au cours de l'année, pour 28% en 2001 et 37% en 2007. Aujourd’hui la moyenne d’âge pour la première ivresse est de 15 ans et deux mois. Mais les garçons boiraient 3 fois plus que les filles,avec 26,6 verres par mois en moyenne pour les garçons et 10,6 verres pour les filles.
Evolution de l'alcoolisme chez les jeunes depuis 2000
L'ivresse chez les jeunes est banalisée. Elle devient un élément indispensable au bon fonctionnement de la fête. C'est cette banalisation de la "cuite massive" qui pose un problème. Cette alcoolisation qui était surtout le fait des garçons devient de plus enplus celle des filles.
La première cuite survient vers l'âge de 16 ans.
Les ivresses sont de plus en plus fréquentes et de plus en plus massives.
On parle de "binge drinking", comportement provenant des pays anglo-saxons.
-si oui pourquoi?
La cause principale est l'augmentation des publicités pour la vente d'alcool

-nouvelle loi
L'Assemblée Nationale a voté le 10 mars 2009 denouvelles mesures sur la prévention de la consommation d'alcool chez les mineurs. Interdiction de la vente d'alcool aux moins de 18 ans et des open bars, limitation de la vente en stations-service, autant d'initiatives qui peuvent contribuer à la diminution de l'alcoolisation excessive des jeunes et à la prévention de l'alcoolisme. Cependant l'autorisation simultanée de la publicité pour l'alcoolsur internet suscite des interrogations.
-sondages
tu a qu'a faire un faux sondages vite fait !!!
-pourquoi les jeunes boivent ils? Quelle occasion?
Chez les jeunes de 13 à 16 ans, les motifs sociaux, tels qu'être ensemble, s'amuser, la pression du groupe, ainsi que les soucis quotidiens figurent parmi les principales raisons. "Ils citent le plus souvent des motifs sociaux; en général, ilsboivent de l'alcool quand ils font la fête avec leurs copines et copains. Parmi eux, certains ont l'intention de se soûler au cours de telles fêtes",
L’entrée dans la consommation se fait dans un contexte familial, que ce soit à la maison ou au restaurant. 70% des jeunes déclarent consommer en famille à 13-14 ans.La consommation reste ainsi “encadrée” par des adultes.Plus on grandit, moins onconsomme en famille et plus on consomme en-dehors de chez soi : chez des amis ou au café.A 19-20 ans, les trois-quarts de l’échantillon consomment plutôt hors de leur domicile, le week-end et le soir.
Rare avant 14 ans, la consommation régulière d’alcool (à partir de 10 fois par mois) augmente ensuite avec l’âge : à 14 ans, elle concerne 4% des garçons et 1% des filles. A 17 et 18 ans, un peu plusd’un garçon sur 5 consomme régulièrement de l’alcool, contre environ 7% des filles. Dans cette tranche d’âge, le clivage garçons/filles s’accentue lorsque la fréquence de consommation augmente La consommation quotidienne est très rare chez les jeunes, sauf chez les hommes de 20 à 25 ans où elle concerne environ une personne sur 20. La proportion de consommateurs hebdomadaires augmente régulièrementavec l’âge : entre les tranches d’âge 12-14 ans et 20-25 ans, elle passe de 4,8% à 43,7% chez les garçons et de 3,0% à 20,3% chez les filles. Chez les 12-25 ans, les quantités bues augmentent également avec l’âge [Baromètre santé 2005]. Ivresse
Chez les 12-25 ans, l’ivresse au cours des 12 derniers mois augmente fortement avec l’âge, tandis que le clivage garçons/filles s’inverse et se creuse.Entre 12 et 14 ans, 2,4% des garçons et 3,3% des filles déclarent avoir été ivres dans l’année écoulée. Ces proportions passent respectivement à 32,4% des garçons et 19,0% des filles chez les 15-19 ans. Si entre 20 et 25 ans, la prévalence de l’ivresse chez les filles est similaire (20,1%), chez les garçons, en revanche, elle est encore augmentée et concerne 48,3% d’entre eux [Baromètre santé...
tracking img